Skip to main content

Visiter New York en une semaine bien remplie est une aventure à part entière. Entre les gratte-ciels imposants, les quartiers emblématiques, les parcs verdoyants et les musées incontournables, impossible de s’ennuyer dans la “ville qui ne dort jamais”.

Nous avons découvert New York pour une première fois en février, durant 7 jours denses en activités. Observer les gratte-ciels depuis le Top of the Rock, s’égosiller en allant voir un spectacle de Broadway, se régaler dans les restaurants de Chinatown ou faire de la patinoire à Central Park, autant de souvenirs impérissables que nous avons ramenés avec nous.

Alors comment bien visiter New York en 7 jours ? Comment organiser votre séjour ? Où dormir (pour pas cher) ? Pour quel budget ? On répond à tout dans cet article, suivez le guide !

Notre itinéraire pour visiter New York en 7 jours

Visiter l’essentiel de New York en 7 jours, c’est sportif mais tout à fait possible ! Retrouvez ci-dessous un récapitulatif de notre programme jour par jour, avec le détail de chaque activité faite. Cet itinéraire est optimisé quartier par quartier pour vous éviter de faire des allers et retours inutiles entre les différents endroits de la ville.

On vous détaille chaque journée dans la suite de l’article !

Jour Programme
Jour 1 Union Square, Flatiron Building, Empire State, Grand Central Terminal, Cathédrale Saint Patrick, Rockefeller Center, Times Square
Jour 2 Financial District, The Oculus, 9/11 Memorial et Museum, Tribeca, Little Italy, Chinatown
Jour 3 Brooklyn Bridge, Dumbo, Brooklyn,Williamsburg et Bushwick
Jour 4 MoMA, Central Park, Harlem
Jour 5 West Village, Meatpacking District, High Line, Chelsea Market, Hudson Yards et The Vessel
Jour 6 MET Museum, Battery Park, Staten Island
Jour 7 Musée de la ville de New York, Roosevelt Island, SoHo

Jour 1 : Flatiron Building, Empire State, Rockefeller Center et Times Square

Pour la première journée de notre itinéraire, on part à la découverte des principaux monuments de Midtown, au centre de Manhattan (spoiler alert : on marche beaucoup !)

Union Square

Point de départ : la place d’Union Square est un point de rendez-vous privilégié par les new-yorkais, avec un marché fermier qui s’y tient quatre jours par semaine et de nombreuses manifestations publiques.

Sur cette place bordée par d’anciens immeubles se dressent également des statues d’hommes illustres : Lincoln, Gandhi ou encore Washington. C’est aussi sur cette place que se trouvait la célèbre Factory d’Andy Warhol, au 33 Union Square.

Flatiron Building

En remontant Broadway en direction du nord, vous atteindrez un des immeubles emblématiques de la Big Apple : le Flatiron Building. Construit en 1902, il s’agissait du premier gratte-ciel de la ville, du haut de ses 21 étages pour 90 mètres de hauteur. Son nom vient de sa forme particulière (“flatiron” signifiant “fer à repasser”), due au croisement de la Cinquième Avenue et Broadway, la seule avenue qui ne respecte pas le quadrillement en angles droits de New York.

Cet immeuble ne se visite pas, mais s’admire très bien de l’extérieur. Sa façade si particulière, reprend les caractéristiques d’une colonne grecque classique, avec une base, un fût et un chapiteau. Il est actuellement en rénovation et la vue sur sa façade est malheureusement obstruée. Mais les travaux devraient prendre fin d’ici fin 2024.

flatiron building
new york flatiron hot dog

Juste à côté, au 1 Madison Avenue, se dresse la Metropolitan Life Tower, dont l’horloge a été directement inspirée du campanile de Venise. Les amateurs pourront aussi faire un tour à la boutique Harry Potter juste à côté du Flatiron Building, pour déguster une bièraubeurre.

Empire State Building

Probablement l’immeuble le plus connu de la ville, visible depuis des kilomètres, l’Empire State Building est à la hauteur de sa réputation (le septième plus haut de NYC). Construit en 1931 pour devenir alors le plus haut bâtiment du monde et icônisé en 1933 pour son rôle dans le film King Kong, il s’illumine tous les soirs en fonction des différents événements (nous y étions lors de la Saint-Valentin, l’immeuble était alors teinté d’un très joli violet).

Un observatoire est ouvert aux touristes à son 86ème étage. La visite inclut un musée sur l’histoire du bâtiment au 2ème étage, avant de monter pour profiter du panorama. Si la visite vous tente, le prix est de 44$ (ou est inclus dans des pass comme le New York Sightseeing Pass). Il est conseillé de réserver à l’avance et de venir plutôt le matin pour éviter les files d’attente. De notre côté, nous avons préféré monter au sommet du Top of The Rock, que nous vous présentons un peu plus loin.

Sachez néanmoins que, billets ou pas, vous pouvez toujours faire les curieux et pousser la porte d’entrée du hall, accessible depuis la Fifth Avenue. Ce hall vaut grandement le détour pour son incroyable décoration art-déco, avec son relief représentant le bâtiment (qui n’avait pas encore son antenne), décoré en marbre et dont la hauteur équivaut à celle de trois étages.

new york empire state building

New York Public Library

Arrêt obligatoire pour les amateurs de vieilles bibliothèques, la New York Public Library se visite gratuitement et vaut le coup d’œil. Située dans Bryant Park, charmant petit parc animé dans l’après-midi, cette bibliothèque a été construite en 1902 et est depuis classée Monument National.

A l’intérieur, des jolies salles de lecture à découvrir, comme la Public Catalog Room et la Rose Room. Des expositions temporaires y sont aussi organisées au rez-de-chaussée, toujours en accès gratuit.

new york librairie insigne
new york librairie plafond

Grand Central Terminal

Grand Central Terminal, la gare principale de New York, connue pour son immense hall style Beaux-Arts, est aussi une visite à ne pas manquer. Frayez-vous un chemin parmi les nombreux new-yorkais qui prennent leur train ici, pour admirer le plafond du hall, recouvert par les constellations du zodiaque, pour jeter un œil à l’horloge centrale ou pour recréer les scènes de La Mort aux Trousses ou de John Wick qui ont été tournées ici.

new york grand central terminal
new york central terminal exterieur

Au sous-sol, vous trouverez un grand food market, le Dining Concourse avec de nombreuses enseignes ouvertes à tout moment de la journée. Pour nous, ce fut l’occasion de goûter à Shake Shack, la fameuse chaîne locale de fast food (qui figure d’ailleurs dans notre sélection d’adresses où manger bon et pas cher à New York).

En chemin vers le sous-sol, ne manquez pas la Whispering Gallery (la galerie des murmures) sous l’arche face à l’entrée de l’Oyster Bar & Restaurant. Cette salle voûtée permet à deux personnes de s’entendre d’un angle à l’autre de la pièce tout en chuchotant. Faites le test : placez-vous sous l’un des piliers de la voûte, face au mur et chuchotez quelque chose à la personne qui se sera mise dans l’angle opposé !

Cathédrale Saint Patrick

Nichée entre les gratte-ciel modernes, cette cathédrale néo-gothique étonne et impressionne tant elle contraste avec les immeubles voisins. La Cathédrale Saint-Patrick se visite gratuitement, et on vous encourage à passer la porte d’entrée, car l’intérieur est plus grandiose que l’extérieur, avec ses nombreux vitraux et son immense orgue.

new york patrick cathedrale
new york interieur saint patrick cathedrale

Rockefeller Center et Top of The Rock

Le Rockefeller Center est un impressionnant ensemble de 22 gratte-ciel qui vaut le détour, surtout pour sa Rockefeller Plaza en son centre, avec sa fontaine et sa statue dorée de Prométhée. En hiver, cette place est transformée en charmante patinoire.

Mais ce qui nous a surtout amené ici est son attraction principale : le Top of the Rock, l’observatoire du Rockefeller Center. Cet immense immeuble culmine à 259 mètres de haut et les trois terrasses panoramiques offrent une vue sur tout Manhattan.

D’un côté vous pourrez observer tout Midtown avec ses nombreux buildings : le Chrysler Building, le Vanderbilt et bien évidemment l’Empire State Building. De l’autre côté, on admire la vaste étendue de Central Park, l’Upper East Side et l’Upper West Side. C’est pour cela que nous avons choisi ce gratte-ciel, car il offre la vue la plus complète, sur tous les monuments de New York, dont l’Empire State, et Central Park. C’est aussi le seul observatoire où la vue n’est pas obstruée par une grille ou une vitre.

new york empire state
new york vue top of the rock central park

Le prix de l’ascension est à partir de 40 $, mais nous avons pris le notre grâce au New York Sightseeing Pass.

Avant de rejoindre la prochaine étape qu’est Times Square, ne manquez pas l’iconique bâtiment du Radio City Hall, la plus grande salle de spectacle de la ville. Cette salle de cinéma était à l’époque la salle favorite des réalisateurs (et spectateurs) pour la première diffusion de leur film. Aujourd’hui, le Radio CIty Hall présente toujours des films en avant-première, mais il est surtout connu pour être la principale salle de New York pour les concerts, les spectacles, les événements médiatiques du pays. Et si vous voulez vous offrir un concert dans cette salle légendaire, c’est par ici.

Times Square

La place mythique de New York, où se mêlent boutiques, écrans publicitaires géants et comédiens déguisés cherchant à amuser les touristes. La visite est intense, très touristique, mais incontournable. On vous conseille de la garder pour la fin de journée, lorsque Times Square s’illumine du sol au ciel de toutes ses couleurs.

Prenez un peu de hauteur en montant sur l’escalier rouge du kiosque TKTS. Parmi les boutiques qui valent le détour, nous pouvons citer la géante boutique Levi’s où les prix sont plus intéressants qu’en France, et celle de Krispy Kreme, pour déguster un délicieux donut typique (dont on parle dans notre guide des bonnes adresses où manger à New York).

new york times square donut
new york times square

Finir la journée par une comédie musicale à Broadway

Quitte à finir la journée à Times Square, pourquoi ne pas en profiter pour aller assister à une comédie musicale ? Il y a beaucoup de choix, pas facile d’en sélectionner une !

Vous pouvez réserver votre place à l’avance en ligne, en vous renseignant sur les différentes comédies musicales qui seront disponibles à vos dates de voyage. Vous pouvez consulter les spectacles actuels et réserver vos places facilement depuis le site Tiqets.

Vous pouvez sinon tenter votre chance au kiosque TKTS (sur Times Square) qui vend des billets à prix réduits pour les spectacles ayant lieu le jour même. Un peu plus risqué car le choix des places peut être limité mais ça peut valoir le coup !

De notre côté, nous avions réservé pour la comédie musicale Chicago, à l’Ambassador Theatre. Plus vieille comédie musicale encore jouée à Broadway et maintes fois récompensée, Chicago est un classique de la scène new yorkaise.

Dans une ambiance jazz, l’histoire se déroule dans la prison de Chicago où l’on suit Roxie Hart, qui a tué son amant et rêve de pouvoir devenir célèbre grâce à ça. On a beaucoup aimé ! Les musiques et la mise en scène sont vraiment entraînantes, avec un orchestre directement intégré à la scène, on arrive à suivre facilement l’intrigue et l’humour noir même sans avoir un niveau d’anglais impeccable, et le public américain sait aussi mettre l’ambiance dans la salle. Les chansons nous sont restées longtemps en tête après la soirée !

new york broadway chicago
new york chicago scene

Jour 2 : Wall Street, 9/11 Memorial, Tribeca et Chinatown

Découverte à pied du Financial District

On commence la journée par une balade dans le Financial District (FiDi pour les intimes) et sa rue mythique Wall Street. Vous trouverez dans ce quartier de nombreux lieux emblématiques de New York.

On vous conseille de démarrer la visite depuis le sud du Financial District, en partant de la station de métro Bowling Green. En remontant l’avenue Broadway, vous serez accueilli par le célèbre Taureau de Wall Street (le Charging Bull en anglais). Ce taureau est devenu l’icône du quartier après avoir été installé illégalement par l’artiste italien Arturo Di Modica durant le crash boursier de 1987, pour illustrer la résilience des New-Yorkais. Et si vous souhaitez vous assurer de passer une bonne journée, n’hésitez pas à aller lui caresser ses (imposantes) parties intimes qui portent soi-disant chance !

new york charging bull
fearless girl de new york

Remontez encore Broadway jusqu’au croisement avec Wall Street pour admirer la Trinity Church, petite église qui contraste avec les nombreux gratte-ciel qui se dressent en arrière-plan. Juste à côté, vous trouverez la Bourse de New York, le New York Stock Exchange (N.Y.S.E.). En 2017 avait été installée face au taureau de Wall Street la Fearless Girl, statue d’une fille sans peur qui défiait le taureau. Vous la trouverez désormais face à la Bourse.

new york trinity church de loin
new york trinity church cimetiere

Le long de Wall Street, ne manquez pas non plus le superbe immeuble de la Bank of New York et les imposantes colonnes du Cipriani Ballroom.

En retournant sur Broadway et en vous dirigeant vers l’Oculus, la prochaine étape de la journée, vous passerez devant l’Equitable Building, dont la façade coupée en deux est si atypique.

The Oculus

En arrivant dans le quartier du World Trade Center, impossible de passer à côté de cette gare, semblable à un OVNI blanc qui s’est posé dans cette plaine de béton. Certains y voient une baleine, mais cette gare futuriste conçue par l’architecte espagnol Santiago Calatrava s’inspire en réalité des ailes d’un oiseau.

L’Oculus a été construit pour remplacer l’ancienne gare PATH, détruite pendant les attentats du 11 septembre. Avec un budget de 4 milliards de dollars, le projet a longtemps été contesté mais il faut dire que le résultat est spectaculaire. Très imposant de l’extérieur, il règne à l’intérieur de cette gare une atmosphère calme et sereine, à des années lumières de ce que l’on trouve habituellement dans une gare.

Vous pouvez visiter la gare gratuitement (et pas besoin de prendre le train pour s’y promener). A l’intérieur, vous trouverez aussi de nombreuses boutiques et quelques restaurants.

new york oculus
new york oculus interieur

Le 9/11 Memorial

Face à la gare se dresse le 9/11 Memorial. Réalisé par l’architecte Michael Arad, ce mémorial a été réalisé autour des thèmes de l’absence et du silence. Il est composé de deux grands bassins, North Pool et South Pool, construits aux emplacements mêmes des Twins Towers détruites pendant les attentats. A l’intérieur des bassins, d’impressionnantes chutes d’eau de 9m de hauteur, tandis qu’à l’extérieur sont gravés les noms des près de 3000 victimes des attentats. Il règne autour de ces bassins une ambiance très calme, et il est dur de ne pas s’émouvoir en contemplant ces lieux.

new york 911 memorial pool
new york 911 memorial

Ne manquez pas le Survivor Tree. Ce poirier de Chine a été retrouvé sous les décombres des tours jumelles, très endommagé mais bien vivant. Il a depuis été soigné et chouchouté avant d’être replanté en 2010 sur la même place. Il est depuis devenu un symbole de résistance et de renaissance. Vous le trouverez sur l’allée principale du Mémorial du 11 Septembre, entouré par une barrière métallique.

One World Trade Center

104 étages pour 541 mètres de hauteur font de ce gratte-ciel le plus haut de l’hémisphère Ouest et le huitième plus haut du monde. C’est le principal bâtiment du World Trade Center, le nouveau complexe de bâtiments d’affaires, composé de six gratte-ciel.

A son sommet se trouve le One World Observatory, un centre d’observation qui offre une vue spectaculaire sur toute la skyline. Nous ne l’avons pas visité, mais les avis sont très positifs. L’entrée est à partir de 44 $, réservable ici.

new york one world tradecenter
new york one world tradecenter de loin

Musée du 11 Septembre

Situé entre les deux bassins du mémorial, ce musée a été construit sous terre, dans les fondations mêmes des tours jumelles. Si le bâtiment est déjà impressionnant, une vraie cathédrale souterraine, la visite est quant à elle extrêmement émouvante.

Le Musée du 11 Septembre vise à accomplir plusieurs choses. Il rend hommage aux victimes des attentats, via l’œuvre de Spencer Finch, composée de 2983 aquarelles (une par victime) et via la présence de nombreux témoignages et d’objets personnels retrouvés sur les lieux des attentats.

La seconde partie du musée revient sur le déroulé précis des 102 minutes qui ont séparé le premier impact et l’effondrement de la deuxième tour. Minute par minute, l’impressionnante frise revient sur chaque événement et décision prise, le tout illustré par de nombreuses photos, vidéos, témoignages audios. Une restitution très intéressante, mais pas toujours facile à regarder. Certaines photos et enregistrements sont assez durs à observer.

La visite dure au moins deux heures (voire plus, car il y a beaucoup d’informations) et le prix du billet est de 33 $ (mais il est inclus dans certains pass, dont le New York Sightseeing Pass).

new york 911 museum
new york musee 11 septembre

Balade dans le quartier de Tribeca

Abréviation de Triangle Below Canal Street, Tribeca est un petit quartier de New York situé juste au nord du World Trade Center. Au départ une zone industrielle, ce quartier a subi d’importantes rénovations durant les années 1990. Les entrepôts ont été transformés en loft, qui ont attiré une population plutôt aisée de New York.

C’est d’ailleurs là que vous aurez le plus de chance de croiser des stars, puisque de nombreuses y habitent, dont Mariah Carey, Jay-Z et Beyoncé, Justin Timberlake ou encore Robert de Niro (mais bon, nous on n’a vu personne).

Que voir dans le quartier de Tribeca ?

Dans ce quartier, vous pourrez voir de nombreux Cast Iron Buildings, ces immeubles en fonte des années 1850 facilement reconnaissables à leurs escaliers de secours qui devancent des façades souvent ornées de petits détails artistiques.

Plus récent, vous trouverez dans Tribeca la Jenga Tower, surnom donné à l’immeuble résidentiel 56 Leonard Street, construit en 2016. Pourquoi Jenga Tower ? Un rapide coup d’œil à l’immeuble vous donnera la réponse, avec son architecture si spéciale, dans un style déconstructiviste.

new york tribeca balade
new york jenga tower

Enfin, les cinéphiles apprécieront les deux prochains points d’intérêt. Sur la N. Moore Street, vous pouvez tomber nez à nez avec la caserne de SOS Fantômes, qui a servi au tournage du film et qui est restée décorée depuis avec le logo des fameux Ghostbusters.

Un peu plus loin à l’Est, vous trouverez Cortlandt Alley, une des allées les plus filmées de New York. Étroite et un peu sombre, elle est devenue l’allée idéale lorsque les films et séries avaient besoin de montrer une ruelle lugubre et dangereuse de la ville. Men in Black, Highlander, Gotham (et les Schtroumpf, oui oui) ont tous des scènes tournées dans cette allée ! Vous trouverez aussi dans cette allée le plus petit musée de la ville, le Mmuseumm, qui fait office de cabinet de curiosité moderne depuis l’intérieur d’un ancien monte-charge de 5m².

new york tribeca rue mal famee
new york ghostbusters

Sur la route entre le Ghostbusters Headquarters et Cortlandt Alley, jetez un coup d’œil à la vitrine de Let There Be Neon, étonnante boutique qui propose tout un choix de néons déjantés.

Pour aller plus loin, retrouvez notre article complet sur que voir et que faire dans le quartier de Tribeca.

Passage dans le quartier de Little Italy

Star des films de Scorcese et De Niro, le quartier de Little Italy a depuis perdu de sa superbe, aujourd’hui réduit à une petite section autour du croisement entre Mulberry Street et Grand Street.

Il a en effet été absorbé par Chinatown avec les années, et la communauté italienne s’est dispersée dans d’autres quartiers. Vous y trouverez tout un alignement de restaurants italiens et une belle décoration de néons qui s’illuminent la nuit (voir aussi : Que faire la nuit à New York ? 14 idées d’activités pour vos soirées).

Soirée dans Chinatown

Remontez Canal Street et en arrivant dans Chinatown, vous aurez l’impression d’avoir quitté Manhattan. Le Chinatown de New York représente l’une des plus fortes concentrations de la diaspora chinoise hors d’Asie, avec près de 100 000 habitants de nationalité chinoise. Et on s’y sent vite dépaysé !

L’idéal est de visiter le quartier à pied et de se laisser guider par les couleurs et les odeurs, en s’arrêtant devant les nombreuses boutiques et restaurants pittoresques. Le dimanche, vous y trouverez aussi un immense marché en plein air, s’étalant sur Canal Street. Assurez-vous de passer également par Pell Street et Mott Street, deux rues typiques du quartier, où se superposent enseignes et lanternes chinoises.

new york chinatown marche
pell street à chinatown

En passant devant le Colombus Park, le seul parc de Chinatown, vous tomberez sûrement sur des groupes s’exerçant au taï-chi-chuan ou aux échecs chinois.

Enfin, on termine par notre rue préférée : Doyers Street. Entièrement décorée, avec des immeubles plus bas, cette rue est vraiment photogénique et donne une impression d’ailleurs.

On a adoré finir cette journée dans Chinatown, qui arbore vraiment un nouveau visage de nuit, alors que toutes les enseignes s’illuminent. Et voici justement nos bonnes adresses pour y passer la soirée :

  • Nom Wah Tea Parlor : vraie institution dans ce quartier, ce restaurant situé sur Doyers Street sert des dim sum, que l’on peut prendre avec plusieurs accompagnements (les brocolis chinois y sont incroyables), le tout dans un ambiance conviviale et authentique. On en parle dans notre guide des bonnes adresses pas chères où manger à New York !
  • The Original Chinatown Ice Cream Factory : pour le dessert, on file chez ce glacier familial de Bayard Street, ouvert depuis 1978, aux parfums délicieux et originaux comme sésame noir, fruit du dragon, lychee ou thé vert.

Pour plus d’informations sur Chinatown, retrouvez notre article : Chinatown : Que faire dans le quartier chinois de New York ?

Jour 3 : Brooklyn Bridge, Brooklyn, Williamsburg et Bushwick

Traversée à pied du Pont de Brooklyn

Quand on pense à New York, il y a des lieux qui nous viennent instantanément à l’esprit. Le Pont de Brooklyn en fait partie. Afin de profiter pleinement du panorama qu’offre ce pont emblématique, on a décidé de le traverser à pied au départ de Manhattan pour rejoindre Brooklyn. C’est d’ailleurs ce qu’on vous recommande, cela fait partie d’un de nos plus beaux souvenirs de New York. Les vues de part et d’autre sur la skyline de Manhattan et sur le Manhattan Bridge sont à couper le souffle !

new york brooklyn bridge dessus
new york brooklyn bridge cables

Un petit peu d’histoire : le Brooklyn Bridge a été construit en 1883 dans le but de faire la liaison entre Manhattan et Brooklyn qui étaient à cette époque deux villes distinctes. Le pont a été classé en 1964 comme National Historic Landmark (l’équivalent de Monument Historique en France) et il est vrai que l’architecture du pont justifie en elle-même une balade dessus.

A ce sujet, le centre du pont est réservé aux piétons et aux vélos tandis que les deux côtés sont réservés aux voitures (6 voies en tout !).

Comptez environ 45 minutes avec des pauses photos fréquentes pour traverser le Pont. Et si vous êtes des lève-tôt, admirer le lever de soleil depuis le Brooklyn Bridge vaut apparemment son pesant de cacahuètes.

new york vue du brookly bridge
new york owtc brooklyn bridge

DUMBO : la plus belle vue sur la skyline de New York

Après avoir traversé le Pont de Brooklyn, on se dirige vers DUMBO pour cette fois-ci avoir la vue directe sur le Pont.

Quand on parle de DUMBO, on ne parle pas du célèbre éléphant issu de l’univers Disney mais bien d’un quartier de New York dont l’acronyme signifie “Down Under the Manhattan Bridge Overpass”, soit en français “en bas du Pont de Brooklyn”.

Ce petit quartier est niché entre le Pont de Brooklyn et le Pont de Manhattan, et accueille de nombreux anciens entrepôts transformés en bureaux, restaurants ou loft. Mais il est surtout connu pour offrir une perspective spectaculaire sur un des pieds du Manhattan Bridge et un peu plus loin, sur la skyline de New York.

Afin d’obtenir ces vues, direction Washington Street. On vous prévient, la rue est bondée de touristes qui comme vous et nous se bousculent afin d’obtenir l’un des meilleurs clichés de New York. D’ailleurs, si vous vous positionnez bien, vous pourrez apercevoir dans la lucarne du pied du Manhattan Bridge, l’Empire State Building : incroyable.

new york dumbo bridge
new york dumbo

Pour obtenir LA vue de la skyline de Manhattan, il faudra aller jusqu’au bout de Washington Street, jusqu’au Main Street Park. Vous vous trouverez alors au bord de l’East River et n’aurez plus qu’à immortaliser ce magnifique panorama.

new york vue depuis dumbo

Si vous voulez faire une pause pour manger ou prendre un verre, le fameux Time Out Market et sa vingtaine de stands sera un lieu idéal.

Visite des quartiers de Brooklyn, Williamsburg et Bushwick

Brooklyn est un immense quartier qui compte à lui seul 2,6 millions d’habitants. On s’est donc concentrés sur les quartiers de Brooklyn Heights et Brooklyn Downtown, puis Williamsburg et Bushwick.

Brooklyn Heights et Brooklyn Downtown

Situés juste derrière le Pont de Brooklyn, ces deux quartiers de Brooklyn sont avant tout résidentiels. En réalité, on a été un peu déçus… Ils sont probablement très agréables pour vivre mais il y a peu de points d’intérêt.

Citons tout de même le Musée du Transport de New York, que nous avons hésité à visiter (10 $ l’entrée). Situé dans une ancienne bouche de métro, il retrace la construction du réseau métropolitain de New York, il accueille même une trentaine de voitures de métro allant des plus anciennes aux plus récentes.

On vous parlait du Main Street Park pour avoir une vue exceptionnelle de la skyline, on vous conseille aussi d’emprunter Brooklyn Heights Promenade pour une balade au-dessus des voies rapides avec un panorama sur Manhattan. N’hésitez pas à descendre aux Piers 2 et 3 qui offrent de très belles vues, notamment au coucher de soleil.

Pour déjeuner ou dîner, on vous conseille de vous rendre au Dekalb Market Hall, un grand food court souterrain situé dans le centre commercial qui accueillent une trentaine de stands. Mention spéciale pour les cookies de The Showroom Bakehouse et les berliner kebabs de Kotti Berliner Doner.

new york brooklyn food court
new york brooklyn bus

Williamsburg et Bushwick

Williamsburg est le quartier qui illustre le mieux le phénomène de gentrification à New York. Mal famé dans les années 50 et 60, celui-ci a connu un grand succès auprès des artistes et s’est développé pour devenir aujourd’hui le quartier le plus tendance de la capitale. En vous y baladant, vous tomberez à chaque coin de rue sur des restaurants branchés, des magasins confidentiels, des boutiques de luxe et plein de galeries d’art. Le street art commence à fleurir dans les rues de Williamsburg, à l’instar de Bushwick.

Williamsburg est aussi réputé pour ses nombreuses friperies. On a adoré 10 ft Single By Stella Dallas, une très grande friperie qui regorge de belles pièces vintage à prix abordable dont d’innombrables Levi’s. On a aussi beaucoup aimé Rugged Roads & Co pour ses t-shirts vintage typiquement américains.

C’est un quartier qu’on a énormément apprécié où il fait bon se balader loin des hordes de touristes. Poussez votre visite jusqu’à Edge Park d’où vous pourrez profiter d’un panorama imprenable sur la skyline de New York dont l’Empire State Building.

new york williamsburg tag
new york williamsburg tag autre
new york vue baie williamsburg

Si vous êtes à New York entre avril et octobre, direction Smorgasburg, un grand food court qui accueille une centaine de restaurateurs. Un marché aux puces s’y tient également, l’occasion de dénicher quelques pépites ! Attention il n’est ouvert que le samedi et le dimanche entre 11h et 19h (voir toute notre sélection de food courts dans notre article dédié aux bonnes adresses où manger à New York).

Après avoir visité Williamsburg, direction Bushwick où le street art est roi. Tout comme Williamsburg, Bushwick a connu un revirement de situation. Autrefois quartier où le trafic de drogue et la criminalité régnaient, le programme “The Bushwick Initiative” initié par la ville de New York a permis d’y rétablir la paix. Il n’y a aujourd’hui aucune contre-indication à s’y balader et c’est même plus que conseillé.

Bushwick est désormais ultra connu pour son street art et ses gigantesques fresques. Pour les admirer, commencez votre balade au niveau du croisement de St Nicholas Street et Jefferson Street puis remontez cette dernière. Enfin, empruntez sa voisine, Troutman Street qui est elle aussi couverte de jolies fresques.

Pour compléter votre visite de Brooklyn, on vous conseille vivement de passer une demi-journée à Coney Island. Situé tout au sud de New York, Coney Island est un quartier à absolument visiter au printemps et en été. C’est ici que vous trouverez l’iconique Luna Park, le parc d’attractions new-yorkais qui a ouvert ses portes en 1903. Le parc a bien sûr été rénové depuis son ouverture mais les montagnes russes originelles (le Cyclone Rollercoaster) sont toujours en service ! L’entrée n’est pas donnée (53 $) mais un bond dans le passé vous y est assuré. Le parc n’est pas ouvert toute l’année, il ouvre généralement à la fin du mois de mars pour fermer en octobre.

Outre le parc d’attractions, Coney Island est aussi appréciée des new-yorkais comme station balnéaire. Vous pouvez en effet amener votre maillot de bain et vous baigner sur Coney Island Beach puis vous promener le long de Riegelmann Boardwalk, le Deauville new-yorkais.

Se rendre à Coney Island est très simple, il suffit d’emprunter la ligne de métro F jusqu’à son terminus. Sur votre trajet en métro, faites un petit stop à la station Smith-9th Streets pour prendre une photo originale de la skyline du Financial District.

Jour 4 : MoMa, Central Park et Harlem

Au programme : la visite de deux lieux incontournables de New York : le MoMA et Central Park !

MoMA, le Museum of Modern Art

Il faudra bien une demi-journée pour visiter ce musée qui figure parmi les plus influents dans le monde de l’art moderne. Fondé en 1929 par trois femmes, Abby Aldrich Rockefeller, Lillie P. Bliss et Mary Quinn Sullivan, le MoMA a été l’un des premiers musées dédiés exclusivement à l’art moderne.

Parmi ses 200 000 œuvres d’art moderne et d’art contemporain, on trouve des artistes de renom du monde entier comme Vincent Van Gogh, Salvador Dalí, Henri Matisse, Georgia O’Keeffe, Edward Hopper, Jackson Pollock, Andy Warhol et bien d’autres. Le MoMA fait la part belle à toutes les formes d’art, puisque l’on y trouve des peintures, des sculptures, des dessins, des gravures, des photographies, des films et des performances.

Les étages 4, 3 et 1 sont dédiés aux expositions permanentes, et on vous conseille de commencer par le quatrième puis de descendre, pour suivre l’ordre chronologique. Le quatrième étage est en effet dédié à la période de 1880 à 1940, avec des œuvres de Picasso, Miro, Mondrian ou encore Cézanne. Le troisième met à l’honneur l’art américain de 1940 à 1970 avec Warhol, Roy Lichtenstein, Rothko ou Hopper. Enfin, le premier étage va de 1970 à nos jours, et propose une très grande diversité d’œuvres d’art contemporain sous toutes ses formes (pour être honnête, on est resté un peu plus confus par ce qu’on a vu à cet étage).

Le lieu en lui-même est très beau, avec une architecture très épurée et qui donne la place à de grands espaces. On vous encourage aussi à jeter un œil au programme des expositions temporaires. Lors de notre passage nous avons visité une exposition sur le film Pinocchio réalisé en stop motion de Guillermo del Toro qui était très intéressante !

L’entrée au MoMA est à 30 $ (28$ si vous réservez en ligne, ce qu’on vous conseille de faire). Le MoMA est généralement inclus dans les différents pass comme le New York Sightseeing Pass.

Central Park

A seulement 10 minutes à pied du MoMA, vous trouverez le poumon vert de New York : Central Park. Avec ses 341 hectares de surface, ce parc est le plus visité des Etats-Unis. Une fois à l’intérieur, on oublie vite que l’on est dans la ville qui ne dort jamais !

L’idée de Central Park remonte aux années 1850, face au besoin croissant de disposer d’un grand espace vert public à New York. Le projet a été confié à Frederick Law Olmsted et Calvert Vaux, qui ont conçu un parc visant à créer une harmonie entre paysages ouverts, plans d’eau, et zones boisées, soulignant l’importance de l’accès à la nature pour tous.

new york central park immeuble lac
new york central park banc

Avec ses presque 5 kilomètres de long, il vous faudra plus d’une heure pour le traverser à pied. Mais ce serait passer à côté de ses nombreux points d’intérêts disséminés à droite et à gauche, dont en voici quelques uns présentés du Sud au Nord :

  • Wollman Rink : si vous visitez Central Park entre Novembre et Mars, cette patinoire est incontournable. Faire du patin à glace au milieu de ce parc avec les gratte-ciel à l’horizon figure parmi les meilleurs souvenirs de notre voyage. Le prix de location de patins et de l’accès à la patinoire est entre 15 $ et 26 $ selon la période de votre passage.
  • Le Zoo de Central Park : Un petit zoo familial en plein cœur du parc. L’entrée est à 20 $ pour les adultes, 15 $ pour les enfants. Vous le reconnaîtrez peut-être : c’est le zoo que l’on voit dans le film d’animation Madagascar !
  • Sheep Meadow : Une grande étendue de pelouse ouverte pour la détente, le pique-nique et la bronzette, plébiscité par les new-yorkais.
  • The Mall & Literary Walk : Une large promenade bordée d’ormes, célèbre pour ses statues de figures littéraires et pour être un lieu de rassemblement populaire.
  • Bethesda Terrace : Cœur social du parc, cette terrasse ornée offre une vue magnifique sur le lac et abrite la célèbre fontaine Bethesda, que vous avez forcément déjà aperçue à la télévision ou au cinéma.
  • Strawberry Fields : Un mémorial fleuri dédié à John Lennon, marqué par la mosaïque “Imagine” et situé près de son ancien domicile, le Dakota Building.
  • Bow Bridge : Surplombant un des nombreux lacs artificiels du parc, ce pont offre une vue très jolie et romantique.
  • Belvédère Castle : Un petit château pour profiter d’un panorama sur le parc et la skyline de Manhattan depuis sa tour.
  • Jacqueline Kennedy Onassis Reservoir : Un immense plan d’eau entouré d’une piste de jogging très empruntée par les coureurs.

Et si vous avez un petit creux durant votre balade, vous pouvez faire un détour par l’Upper West Side, où vous trouverez une des adresses de Levain Bakery, une petite chaîne locale connue pour ses délicieux (et généreux) cookies maison !

Soirée à Harlem

Après la visite de Central Park, on continue notre exploration du nord de Manhattan en se dirigeant vers Harlem pour la soirée. C’est un district riche d’histoire et de culture, particulièrement connu pour son influence dans la musique, notamment le jazz, la littérature et les arts afro-américains.

Pour découvrir l’ambiance du quartier, rien de mieux que remonter la 125th Street. Il s’agit de la principale artère commerciale de Harlem, connue pour ses magasins, ses vendeurs de rue et ses monuments historiques, dont l’Apollo Theater, qui a lancé les carrières de James Brown ou encore des Jackson Five.

Si vous souhaitez y passer une soirée, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Aller voir un concert de jazz dans une des nombreuses adresses de Harlem, comme Bill’s Place, American Legion Post 398 ou encore Minton’s Playhouse. On vous conseille de vous renseigner sur leurs programmes à l’avance pour savoir s’ils seront ouverts ce soir-là et à quelle heure. Vous pouvez également assister à un concert dans le mythique Apollo Theater. Ils organisent par exemple tous les mercredi soirs des soirées ouvertes aux amateurs, qui viennent jouer leurs meilleurs sets de jazz. Programme et réservation ici.
  • Goûter la soul food authentique locale dans un des restaurants légendaires comme Sylvia’s Restaurant, Red Rooster Harlem ou Melba’s Restaurant, pour tester des plats typiques comme le poulet frit et les gaufres.
  • Prendre un verre dans un des nombreux bars locaux, comme Harlem Hops et ses bières locales ou le bar à cocktail 67 Orange Street.

Vous trouverez forcément de quoi faire pour finir en beauté cette journée !

new york minton playhouse harlem
new york apollo theater

Jour 5 : Greenwich Village, West Village, Meatpacking District et la Highline

Pour ce 5ème jour de découverte, direction l’ouest de New York pour visiter Greenwich Village et les quartiers qu’il comprend : West Village, Meatpacking District et remonter la Highline jusqu’au Vessel.

Visite de West Village

Greenwich Village est connu pour être l’ancien foyer des artistes, musiciens et écrivains (nommons les célèbres Edgar Allan Poe, Pollock, Hoper ou Bob Dylan) ainsi qu’un des points centraux du mouvement des droits civiques et de la contre-culture. C’est le quartier bohème par excellence, qui avec le temps, s’est embourgeoisé.

“The Village” porte bien son nom : avec ses immeubles charmants et bas de taille, ses rues plus sinueuses que dans les autres boroughs de New York, ses petits cafés et restaurants à chaque coin de rue, on a vraiment l’impression d’être dans un village. On apprécie particulièrement d’y flâner !

new york iron cast greenwhich
new york rue dame chien greenwhich

On vous conseille de démarrer votre visite à Washington Square Park. Ce parc accueille notamment un arc de triomphe en marbre qui est l’un des emblèmes de New York. Le parc est particulièrement apprécié des étudiants de la fameuse Université de New York (NYU), dont les bâtiments entourent le parc, mais aussi des locaux. C’est un lieu très vivant où il fait bon s’asseoir au milieu des joueurs d’échecs, des musiciens de rue et des familles qui jouent dans l’herbe.

Greenwich Village est surtout connu des touristes car s’y trouvent les immeubles de la sitcom Friends et de la série Sex And The City. Pour vous rendre à l’immeuble ayant servi aux tournages extérieurs de la série Friends, direction le 90 Bedford Street, et pour vous rendre à l’immeuble où habitait Carrie Bradshaw de Sex And The City direction le 60 Perry Street.

new york friend building
new york sex and the city building

Visite de Meatpacking District

Au nord de West Village se trouve l’étonnant quartier Meatpacking District. C’est ici que se trouvaient les abattoirs de la ville de New York au début du XXème siècle et où la viande était emballée (d’où son nom “Meatpacking District”). Les 250 abattoirs ont progressivement été délocalisés dans le Bronx mais ils restent quelques vestiges du passé industriel du quartier à observer. En effet, sur certaines des façades des entrepôts, vous pourrez voir les crochets sur lesquels était pendue la viande ou les enseignes des entrepôts très vintage.

Aujourd’hui, les artistes, les marques de luxe et les entreprises de la tech ont investi les murs. On peut citer Hermès, Christian Louboutin, Kenzo, Gucci, Sephora, Google ou encore Apple. Si vous souhaitez faire un peu de shopping, Meatpacking District est un endroit idéal car il est moins touristique et s’y trouvent de nombreuses boutiques plutôt abordables. Les magasins se concentrent sur W 14th Street et les rues adjacentes.

On a particulièrement apprécié se balader dans Meatpacking District pour son ambiance industrielle, ses rues aérées devenues chics et ses beaux flatiron buildings. Afin de prendre de la hauteur sur le district, on grimpe sur la High Line.

Balade sur la High Line

La High Line est une balade piétonne qui a été investie sur l’ancien chemin de fer qui permettait d’acheminer les marchandises jusqu’à Meatpacking District. Avec le déclin du transport de marchandises par voie ferroviaire, ce chemin de fer a arrêté d’être utilisé. Il a longtemps été laissé à l’abandon avant qu’une association de riverains (dont la styliste Diane Von Fürstenberg) porte le projet de sa réhabilitation en parc urbain à la fin des années 1990.

Aujourd’hui, la balade, qui a conservé les anciens rails du train, est suspendue à 10 mètres de haut et mesure 2,33 km en passant par Meatpacking District et le quartier de Chelsea. A noter que sa réhabilitation a largement été inspirée par la coulée verte à Paris !

Cette balade est parsemée d’aires de repos, de pique-nique et de solariums, ce qui en fait un endroit parfait pour déjeuner sur le pouce ou faire une pause. Elle est aussi particulièrement appréciée pour ses vues imprenables sur la ville et le fleuve Hudson.

En la parcourant, appréciez les immeubles et oeuvres remarquables qui la bordent :

  • The Standard Hotel : construit en 2009, l’architecture de cet hôtel a été inspirée du monde architectural du Corbusier. L’intérieur de l’hôtel est entièrement recouvert de miroirs ce qui lui doit le nom de “peep show motel”…
  • La fresque murale de Mère Theresa et Gandhi : cette œuvre est celle de l’artiste brésilien Eduardo Kobra, il y a plusieurs fresques de cet artiste à travers le monde et New York.
  • IAC Building : l’immeuble de Frank O.Gehry symbolisant un iceberg.
  • L’Empire State Building : le fameux building peut être aperçu au cours de la balade.
  • Le 520 West 28th by Zaha Hadid : un immeuble futuriste tout en rondeur.

Au cours de votre traversée, vous verrez également le parc pittoresque bâti sur Little Island et suspendu sur 132 piliers en béton en forme de tulipe. N’hésitez pas à descendre de la High Line pour vous y balader et admirer la vue sur l’Hudson ou assister à un spectacle dans l’amphithéâtre de 700 places.

new york little island

La High Line est ouverte tous les jours à partir de 7h et jusqu’à 23h de juin à septembre, jusqu’à 19h de décembre à mars et les autres mois de l’année jusqu’à 22h. Pour y accéder au départ de Meatpacking District, rendez-vous au croisement de Washington Street et Gansevoort Street, pour y accéder au départ d’Hudson Yards, rendez-vous sur la West 30th Street.

Visite de Chelsea Market

Lieu idéal pour déjeuner ou dîner, Chelsea Market est un marché couvert qui abrite plusieurs restaurants et stands de nourriture de divers endroits du monde. Pour la petite histoire, Chelsea Market était anciennement une biscuiterie nommée Nabisco, où a été créé le tout premier biscuit Oreo en 1912. Le bâtiment a ensuite été reconverti en imprimerie pour devenir ce lieu gastronomique et culturel.

On a beaucoup apprécié l’atmosphère du lieu qui a gardé une ambiance industrielle avec des éléments d’origine comme des murs en briques, des poutres en acier, et des conduits de ventilation. Chelsea Market est également connu pour ses magasins spécialisés, ses boutiques de vêtements, ses espaces d’art et ses ventes d’artisanat (où nous avons d’ailleurs trouvé de jolies affiches pour décorer les murs de notre appartement).

On en a profité pour goûter les fameux bagels de Black Seed qu’on vous recommande chaudement et acheter des sucreries typiquement américaines chez Economy Candy !

new york chelsea market
new york chelsea market

Visite du quartier Hudson Yards (The Vessel, The Edge, The Shed)

Hudson Yards est un vaste développement immobilier dans le quartier de Chelsea qui a vu le jour entre 2018 et 2019, et est un exemple remarquable de réaménagement urbain. Le complexe abrite des immeubles de luxe, des bureaux pour des entreprises de premier plan, des commerces, des restaurants haut de gamme, des espaces culturels, et divers lieux de divertissement. On trouve plusieurs immeubles et constructions notables comme The Vessel, The Edge et The Shed.

The Vessel est une structure d’art en forme de ruche de 45 mètres de haut conçue par l’architecte Thomas Heatherwick. “Le Vaisseau” est composé de 154 escaliers interconnectés et 80 plateformes offrant des vues panoramiques sur la ville et le fleuve Hudson. C’est rapidement devenu un emblème de New York mais il n’est malheureusement plus possible d’y monter en raison des suicides à répétition qui s’y sont produits.

new york the vessel entier

The Edge est au côté de l’Empire State Building, One WTC et Top of The Rock, l’un des gratte-ciels offrant une vue panoramique sur New York (prix de l’entrée 36$). The Edge se distingue des autres buildings par sa terrasse qui culmine à 400 mètres au-dessus du sol, et domine le vide.

The Shed est pour sa part un centre culturel doté d’une innovation qui permet à sa structure de s’adapter à divers types d’événements artistiques et d’expositions (plutôt d’art contemporain). Un bâtiment étonnant comme New York sait si bien accueillir.

Jour 6 : Metropolitan Museum of Art et ferry pour Staten Island

Visite du MET (Metropolitan Museum of Art)

Situé à l’est de Central Park, le MET est probablement le musée le plus exceptionnel du monde, aux côtés du Louvre et du British Museum. Le MET en quelques chiffres (ahurissants) c’est : 2 millions d’œuvres, 6000 ans d’histoire, 7 millions de visiteurs chaque année et 270 salles.

Le MET est divisé en 17 sections qui portent soit sur des périodes, soit sur des pays ou continents et soit des styles d’art. Vous pourrez donc y découvrir des oeuvres de l’Égypte ancienne, de l’Empire Grec et Romain, de l’Antiquité, du Moyen-Âge, des oeuvres d’art américain, africain, asiatique ou européen et ou encore des collections d’instruments de musique et des photographies (cette liste n’étant pas exhaustive).

On vous prévient : il est impossible de visiter l’intégralité du musée en un jour (sauf si vous passez en coup de vent dans les salles). On vous conseille donc de cibler les époques qui vous intéressent le plus. Si vous ne savez vraiment pas quelle section visiter, on vous conseille de commencer par les collections grecques et romaines pour vous rendre jusqu’à l’un des belles verrières du MET, puis de continuer votre visite dans les collections égyptiennes pour y observer les momies et des vestiges de temples, dont l’incroyable temple de Dendur exposé dans une immense verrière. Personnellement, on a aussi particulièrement aimé la riche collection de peintures impressionnistes et les collections d’arts asiatiques.

Même si vous n’êtes pas très musées, on vous conseille quand même d’y passer pour admirer la beauté et l’immensité de ce lieu hors du commun. Au printemps et en été (seulement), ça serait aussi l’occasion de vous hisser sur le rooftop du MET (le Cantor Roof Garden Bar) pour admirer la vue sur tout Central Park et la skyline.

Quelques informations pratiques : le billet d’entrée au MET n’est compris dans aucun pass, il faudra donc réserver votre place directement sur place ou en ligne (30$), des plans du musée et audioguides sont disponibles gratuitement à la billetterie et une application est téléchargeable sur l’Apple Store et Google Play.

Découverte de Battery Park

Battery Park est un parc public situé à la toute extrémité sud de l’île de Manhattan. Il offre une vue panoramique sur la baie de New York, et c’est le meilleur spot pour observer (de loin) la Statue de la Liberté.

Le parc abrite aussi des monuments historiques comme Castle Clinton, un fort historique, ainsi que des jardins, des promenades et des aires de détente. C’est aussi le point de départ du ferry pour visiter la Statue de la Liberté et Ellis Island.

new york vue quai
new york statue pier

Traversée en Ferry jusqu’à Staten Island

Pour clore en beauté cette journée, on décide de prendre le ferry jusqu’à Staten Island. Outre rejoindre Staten Island, cette traversée en ferry permet de voir la Statue de la Liberté et d’admirer New York depuis l’eau. On vous conseille fortement de prendre le ferry au moment du coucher du soleil, lorsque le ciel se pare de belles teintes qui se reflètent sur les buildings. Afin de voir la Statue de la Liberté, placez-vous à droite du ferry à l’aller et à gauche au retour.

Pour prendre ce ferry, rendez-vous au Whitehall Terminal, à côté de Battery Park. La traversée est gratuite et dure environ 25 minutes jusqu’à Saint George Ferry Terminal. Les horaires sont consultables sur le site de Siferry mais sachez que les trajets sont très fréquents : toutes les 15 ou 30 minutes. En fonction de l’horaire auquel vous naviguerez, il y aura plus ou moins de monde. Il faut dire que chaque jour, ce ferry transporte 70 000 personnes !

Pour en savoir plus, retrouvez notre article Staten Island Ferry : Tout savoir sur le ferry gratuit de New York

Visite du quartier de Staten Island

Staten Island est le 5ème quartier de New York et aussi le moins connu et le moins peuplé de tous. Il est surtout connu des touristes pour son centre commercial de magasins outlet, Empire Outlets, situé à la sortie du ferry. Il est possible d’y faire de belles affaires, notamment chez Levi’s et Nike.

Excepté faire du shopping, que faire à Staten Island ? Fort Wadsworth est la plus ancienne installation militaire américaine occupée de façon continue (jusqu’à sa fermeture en 1994) et offre une jolie vue sur la baie de New York. Pour y aller, prenez le bus S51 depuis Saint George Ferry Terminal pour 35 minutes.

Une visite intéressante et historique vous attend à Historic Richmond Town (10$ à réserver ici). Ce village a été restauré de sorte à vous projeter dans le XVII ème siècle, il est possible de visiter des maisons américaines typiques de ce siècle. Pour se rendre dans ce musée à ciel ouvert, prenez le bus S74 depuis Saint George Ferry Terminal pour 46 minutes.

Franklin D.Roosevelt Boardwalk and Beach, qui comme son nom l’indique, est une promenade en bord de “mer” qui bénéficie également d’une plage. Un lieu sympa en été où il est possible de se baigner ou se reposer au soleil tout en ayant une vue sur l’impressionnant Verrazzano-Narrows Bridge qui fait la liaison entre Staten Island et Brooklyn. Pour vous y rendre, prenez le bus S51 pour 35 minutes.

staten island

Staten Island Zoo (10$ adulte, 6$ enfant à réserver ici mais aussi compris dans certains pass) peut être une bonne idée si vous aimez la faune ou si vous voyagez avec des enfants. Ce zoo est moins fréquenté que les autres zoo de New York mais n’en demeure pas moins dépaysant et très fourni (il accueille plus de 1 500 animaux). Il est très réputé pour sa collection de reptiles et donne la possibilité aux enfants de nourrir les animaux aquatiques. Pour s’y rendre, prenez le bus S48 depuis Saint George Ferry Terminal pour 30 minutes.

Enfin, Staten Island regorge d’espaces verts très sauvages dont le parc Greenbelt et le parc Freshkills. De quoi avoir l’impression d’avoir quitté New York.

Nous voici déjà au dernier jour de ce voyage. Au programme : on visite les derniers lieux qu’il nous reste à découvrir et on termine par une session shopping à Soho !

Jour 7 : Roosevelt Island, SoHo et Musée de la Ville de New York

Musée de la ville de New York

Pour être honnête, nous avons visité ce musée car il nous restait une activité à faire avec notre New York Sightseeing Pass et il était inclus dedans. C’est donc un peu par hasard que nous avons poussé les portes du Museum of the City of New York, situé dans le nord-est de Manhattan.

Mais il faut croire que le hasard fait bien les choses, car nous avons adoré notre visite de ce musée ! On y revient sur toute l’histoire de la ville de New York et de ses habitants, de 1609 où la ville n’était alors qu’un petit poste hollandais, jusqu’à nos jours.

Agrémenté de nombreux documents et objets d’époque, la visite nous permet de mieux comprendre comment New York s’est formée, en revenant sur les nombreux flux migratoires qui ont marqué son histoire. Puis, on explore les événements qui ont marqué la ville, comme les crises sociales, la crise économique ou encore les attentats de 2001, et comment les new-yorkais y ont réagi.

Une visite que l’on a beaucoup appréciée et que l’on aurait même préféré faire en début de séjour car elle permet de comprendre beaucoup de choses sur la ville et ses différents quartiers. Il y a aussi des expositions temporaires qui valent le détour. L’entrée est à 20 $ par adulte, ou disponible dans les pass d’activités.

Roosevelt Island Tramway

Ne vous fiez pas à son nom, ce tramway est en réalité un téléphérique permettant de gagner Roosevelt Island. En 3 minutes, vous passez au-dessus de l’East River et surplomber Manhattan pour vous offrir une jolie vue sur le Chrysler Building, l’Empire State et le Queensboro Bridge.

Ce téléphérique fait partie du réseau de transport en commun de New York, il vous coûtera donc le même prix qu’un ticket de métro !

Une fois sur Roosevelt Island, profitez-en pour découvrir cette petite île, bien éloignée de l’agitation new-yorkaise. L’aller-retour jusqu’au sud de l’île se fait rapidement, et vous permet de découvrir les ruines du Smallpox Hospital, ancien hôpital qui servait à placer en quarantaine les malades de la variole au XIXème siècle. La pointe sud de l’île a été aménagée en parc, le Four Freedoms Park, dédié à Franklin Roosevelt, le 32ème président des Etats-Unis.

new york roosevelt island tram
roosevelt island new york

Une fois de retour sur Manhattan, on vous conseille de faire une petite pause à Magnolia Bakery, situé à deux pas de la station de téléphérique, aux délicieux cupcakes et cheesecakes, rendus populaires par la série Sex and the City !

Balade et boutiques dans le quartier de Soho

Dernière étape : le fameux quartier de Soho (pour “South of Houston Street”) ! Comme Tribeca, il est connu pour ses nombreux cast-iron buildings et la promenade y est agréable, surtout le long de Greene Street.

D’un point de vue architectural, Soho regorge de bâtiments intéressants. On peut citer ainsi The King of Greene Street, le Gunther Building, connu pour ses fenêtres d’angles incurvées, ou encore l’immense Silk Exchange Building.

Soho est également l’endroit idéal pour planifier la sortie shopping de votre voyage. Entre 4th Street et Canal Street, vous trouverez les enseignes classiques de la ville comme Levi’s, Converse, Urban Outfitters, Supreme ou Nike : de quoi faire des bonnes affaires. Vous y trouverez aussi quelques friperies comme The Vintage Twin, The RealReal et le Housing Works Bookstore, une jolie librairie d’occasion où l’on peut peut prendre un café et acheter des vêtements vintage sur la mezzanine à l’étage.

new york librairie cafe soho
new york diesel soho

Après quelques boutiques et un bon café chez Think Coffee, il est déjà temps pour nous de regagner notre hôtel pour récupérer nos valises et filer à l’aéroport, après une semaine exceptionnelle et riche en activités !

Pour aller plus loin : Que faire dans le quartier de SoHo à New York ?

Les autres activités à faire à New York

Il est malheureusement impossible de découvrir tout ce que New York a à offrir en 7 jours ! Pour ajuster votre itinéraire, vous pouvez remplacer une de nos activités pour prioriser l’une des suivantes :

Visiter la Statue de la Liberté et Ellis Island

Par manque de temps nous nous sommes contentés d’admirer Lady Liberty depuis le ferry de Staten Island, mais se rendre à Ellis Island et grimper à la Statue de la Liberté fait partie des rendez-vous incontournables de la ville.

L’excursion prend environ une demi-journée et les visites sont gérées par Statue Liberty Cruises, au départ de Battery Park sur Manhattan. Les billets de ferry vous permettent de rejoindre Liberty Island, de visiter le Musée de la Statue de la Liberté, puis de rejoindre Ellis Island et son Musée de l’Immigration avant de retourner sur Manhattan.

Pour visiter l’intérieur de la Statue de la Liberté, il existe deux autres types de tickets qui sont à réserver en ligne ici (bien en avance !) ou via leur page Get Your Guide où des promotions sont disponibles de temps en temps. Le Pedestal Reserve Ticket vous donne accès au socle de la statue et à son balcon panoramique, et le Crown Reserve Ticket vous permet de monter jusqu’à la couronne de la statue.

Le Musée de la Statue de la Liberté (Statue of Liberty Museum), inclus dans tout type de billet, propose depuis 2019 des expositions sur l’histoire et la signification de la statue, y compris la façon dont elle a été construite et son impact culturel. Vous y trouverez aussi le flambeau original de la statue.

Enfin, puisque votre tour vous emmène aussi sur Ellis Island, on vous recommande la visite du Musée de l’Immigration (National Museum of Immigration) qui figure parmi les plus intéressants de la ville et qui est inclus dans le billet. Il retrace le parcours des 12 millions d’immigrants qui sont passés par Ellis Island entre 1892 et 1954, y compris les examens médicaux, les interrogatoires et la fameuse salle des registres. Le musée propose aussi des expositions interactives qui reviennent sur les histoires personnelles des immigrants, leurs espoirs, leurs rêves et leurs expériences. Une visite qui permet de recontextualiser l’histoire définitivement culturelle de New York et des Etats-Unis.

new york statue liberte
new york ellis island

Assister à un match de NBA

Fan de basket ou simplement envie de découvrir l’ambiance d’un match à l’américaine, assister à une rencontre de la NBA à New York est une expérience qui vaut le coup. La ville héberge deux équipes de NBA : les New York Knicks, au Madison Square Garden, et les Brooklyn Nets, au Barclays Center.

Assister à un match d’une de ces équipes est assez simple tant que l’on s’y prend un minimum à l’avance. Vous pouvez réserver votre place en ligne ici pour les Knicks et là pour les Brooklyn Nets, surtout car les prix montent vite !

new york nba

Et si vous visitez New York entre octobre et mai, pourquoi ne pas tenter l’expérience d’un match de hockey sur glace ? Le Madison Square Garden accueille également les New York Rangers, l’équipe historique de hockey de la ville. Moins connu en France, le hockey sur glace est pourtant un des sports majeurs aux Etats-Unis et vous serez plongés dans une ambiance unique ! Retrouvez les matchs qui ont lieu durant votre séjour directement sur ce site.

Aller voir un concert de gospel le dimanche à Harlem

Harlem est le meilleur quartier pour assister à un authentique concert de gospel. Le dimanche, de nombreuses églises y accueillent des visiteurs pour assister à leurs services.

Vous pouvez ainsi vous rendre à l’Abyssinian Baptist Church, l’une des églises baptistes afro-américaines les plus anciennes de New York, ou à la First Corinthian Baptist Church, parmi les plus grandes églises de Harlem.

Quelle que soit l’église que vous choisissiez, il est conseillé de se renseigner à l’avance directement sur leur site pour voir leur programme et horaires, et d’arriver tôt car les églises peuvent se remplir rapidement. Bien sûr, il est plus que recommandé de prévoir une tenue appropriée et respectueuse et de respecter les règles de l’église.

new york gospel harlem

Survoler New York en hélicoptère

Une activité qui n’est certes pas donnée, mais si vous pouvez vous le permettre, qui devrait vous laisser un souvenir impérissable !

De nombreuses compagnies proposent de survoler Manhattan en hélicoptère, pour dominer les gratte-ciels et Central Park, de nuit comme de jour (et au coucher du soleil !).

D’après nos recherches, parmi les meilleures compagnies d’un point de vue rapport qualité/prix, nous pouvons citer Zip Aviation. Ils proposent des tours de 15, 20 ou 30 minutes qui vous feront survoler la Statue de la Liberté, Central Park, le pont de Brooklyn ou encore Madison Square Garden, à partir de 209€ par personne.

Le départ se fait au niveau du Pier 6, à Manhattan, là d’où toutes les compagnies d’ hélicoptères décollent. Comme toujours, si vous voulez choisir le jour et l’heure qui vous convient le mieux, on vous conseille de réserver à l’avance !

new york helicoptere

Visiter les nombreux autres musées de la ville

Durant cette semaine, nous avons pu visiter les deux musées les plus célèbres de New York, le MET et le MoMA, mais la ville abrite de nombreux autres établissements qui valent le détour !

Musée Guggenheim

Remarquable de loin grâce à son architecture atypique, le musée Solomon R. Guggenheim est un des musées d’art contemporain et moderne les plus connus au monde. Ce qui rend unique sa visite : l’immense spirale en colimaçon où sont exposées les œuvres de Dali, Kandinsky ou encore Picasso, le tout sous une grande verrière.

Le prix du billet est de 30$ (ou inclus dans certains City Pass) pour une visite d’environ 2 heures. Tous les lundis et samedis, de 16 h à 17 h 30, le Guggenheim organise des sessions Pay as you Wish, où vous décidez vous-même du prix de votre billet (avec un montant suggéré autour des 10 $). A réserver à l’avance !

new york guggenheim exterieur
new york guggenheim interieur

Muséum d’histoire naturelle

Impossible de ne pas penser aux films “la Nuit au Musée” en approchant ce musée, parmi les plus grands de la ville. Ce museum, qui s’est donné la lourde tâche de retracer les origines de la Terre, des espèces et de l’Homme, abrite de nombreux fossiles de dinosaures et une immense baleine bleue.

C’est une sortie idéale pour les familles, située juste à côté de Central Park. Et si vous ne souhaitez pas faire la visite, on vous conseille tout de même de passer une tête dans le hall d’entrée, où vous pourrez observer de grands dinosaures. Les billets du American Museum of Natural History sont à 28$ pour les adultes et 16$ pour les enfants de 3 à 12 ans.

new york histoire naturelle

Whitney Museum of American Art

Dédié entièrement à l’art américain des XXème et XXIème siècle, ce musée du Meatpacking District dénote de par son architecture, conçue par Renzo Piano (à qui on doit le Centre Pompidou).

Parmi les 25 000 œuvres de sa collection, vous pourrez y admirer du Warhol, Edward Hopper, Louise Bourgeois ou encore Keith Haring. Et vous pourrez finir votre visite sur le rooftop du Whitney Museum, avec vue sur tout le Meatpacking District. La visite est à 30$, à réserver en avance !

new york whitney museum

Quelle est la meilleure période pour visiter New York ?

Évidemment, la réponse va dépendre de vos attentes en termes de voyage, car chaque saison a ses avantages.

Nous y sommes allés en février et avons adoré notre expérience. C’est une saison peu touristique, les files d’attente devant les musées et monuments sont quasi-inexistantes et les hôtels sont nettement moins chers que durant la saison haute.

Nous avons pu découvrir l’ambiance hivernale de la ville, avec ses nombreuses patinoires publiques. Côté météo, nous avons été assez chanceux, avec une température plutôt fraîche mais jamais trop froid, et seulement un jour avec un peu de pluie. Mais il faut savoir qu’en hiver il peut faire très froid à New York, c’est pourquoi le mois de janvier peut être un peu plus risqué.

Les autres périodes conseillées sont généralement les mois de mars à mai puis de septembre à octobre. Les températures sont douces et agréables et nous ne sommes pas encore dans la saison très touristique de l’été.

Quelle durée pour visiter New York ?

Sept jours nous semble la durée idéale pour découvrir pleinement la ville de New York sans trop se presser. Partir une semaine complète nous a permis de faire tous les incontournables de la ville, tout en prenant le temps de faire quelques activités supplémentaires, arpenter des quartiers entiers à pied, faire un peu de shopping et découvrir de bonnes adresses où manger et prendre un café.

Si vous voulez vraiment explorer l’entièreté de la ville et sortir un peu des sentiers battus, vous pourrez facilement y passer 10 jours. Et pour découvrir uniquement les incontournables de New York, il vous faudra à minima passer 5 jours dans la capitale.

Comment aller à New York ?

De nombreuses compagnies aériennes desservent New York depuis la France. On vous conseille de passer par un comparatif comme Skyscanner pour trouver les vols les moins chers à vos dates. Nous sommes ainsi passés par la compagnie French Bee, pour un vol direct.

New York est desservie par trois grands aéroports internationaux :

  • John F. Kennedy International Airport (JFK) : Le plus grand aéroport de New York, desservant des vols nationaux et internationaux.
  • Newark Liberty International Airport (EWR) : Situé dans le New Jersey, Newark est utilisé par de nombreux voyageurs internationaux et nationaux se rendant à New York.
  • LaGuardia Airport (LGA) : Celui-ci gère principalement des vols domestiques, avec quelques services vers le Canada et les Caraïbes.

Que vous arriviez à JFK ou Newark, sachez qu’il est très facile de rejoindre Manhattan facilement en transports en commun, bien que ce soit un peu long (entre 1h15 et 1h30 de trajet).

Sinon, vous pouvez toujours opter pour l’option taxi ou Uber. Étant arrivés tard en soirée à l’aéroport de Newark, nous avons opté pour cette option pour notre aller, et cela nous a coûté 52$ pour rejoindre Manhattan en Uber.

Où dormir à New York (pour pas cher) ?

Le choix de son hôtel à New York est déterminant. En effet, il y a de grande chance pour que votre hôtel soit votre plus grande dépense lors de votre séjour, car ils ne sont pas donnés. Et d’un autre côté, il est préférable d’être bien placé pour pouvoir rejoindre facilement les différentes attractions touristiques.

La meilleure solution pour cela est de loger dans le Lower Manhattan, où vous serez proche de tout, et profiterez d’hôtels à prix plus raisonnables que dans des quartiers comme Midtown ou l’Upper East Side.

De notre côté, nous sommes restés à l’Hôtel Richland LES, situé dans Chinatown et proche du Lower East Side. Le prix était très raisonnable (708€ pour 7 nuits en février) et l’emplacement parfait : nous avons pu profiter de l’animation de Chinatown le soir, découvrir les petits cafés du Lower Manhattan le matin et les bars du Lower East Side en soirée, tout en étant proches des différents points d’intérêts de New York. L’hôtel en lui-même est très classique, mais pour le prix et l’emplacement, on ne peut que le recommander !

Dans le même quartier, l’Hôtel Mulberry est une bonne alternative, avec un rapport qualité / prix raisonnable également.

Une autre solution économique peut être de résider à Brooklyn ou Williamsburg, qui profitent de prix plus raisonnables tout en restant proche de Manhattan. Nous pouvons ainsi citer des établissements comme Pod Brooklyn, NY Moore Hostel et 42 Hotel qui pratiquent des prix accessibles tout en restant proche des stations de métro.

Vous pouvez vous faire une idée des prix par quartier avec la carte ci-dessous :

 

Comment se déplacer ?

New York est une ville immense, où vous utiliserez principalement deux moyens de transport : vos pieds et le métro !

A pied

On marche en effet beaucoup à New York et les distances qui paraissent petites sur une carte peuvent vite s’allonger en réalité. Mais c’est aussi le meilleur moyen de découvrir l’ambiance des différents quartiers, de tomber sur des curiosités inattendues et certaines des plus belles promenades se font à pied, comme la Highline.

On vous conseille donc de prendre des chaussures dans lesquelles vous êtes confortables ! Également, on recommande de télécharger une carte de New York hors ligne depuis votre application de navigation (Google Maps, Plan, etc.) pour ne jamais vous perdre dans la ville !

En métro

New York est évidemment très bien desservie par le métro, et on s’y repère très facilement. C’est assurément le moyen de transport le plus rapide et rentable, qui fonctionne 24h/24 et 7j/7.

Le trajet coûte 3,25 $, mais vous pouvez faire des économies en utilisant une MetroCard, la carte de métro rechargeable que vous pouvez acheter pour 1 $ dans un distributeur de n’importe quelle station de métro. Les trajets seront alors à 2,90 $. Vous pouvez également acheter une carte illimitée à la semaine pour 34$ (7-Day Unlimited MetroCard).

Si vous utilisez une carte de crédit sans frais à l’étranger, vous pouvez également profiter d’OMNY, le nouveau service de paiement sans contact du métro de New York, qui vous permet de prendre le métro en passant votre carte de crédit. Le trajet vous coûte 2,90 $ également et vous permet de gagner du temps en évitant le passage au guichet !

new york subway
new york metro

Louer un vélo

Vous pouvez également louer des vélos le temps d’un trajet ou d’un jour entier avec Citi Bike, le service de vélo en libre service de New York. Idéal pour une promenade dans Central Park ou dans les quartiers plus tranquilles de Greenwich Village ou West Village !

Le trajet de 30 minutes est à 4,49 $ et la journée à 19 $. Tout est faisable depuis l’application mobile de Citi Bike.

Quel City Pass choisir ?

Un City Pass est une carte permettant de visiter à prix réduit les attractions de New York : musées, gratte-ciel, croisières, etc. Ils permettent aussi souvent de bénéficier de ticket coupe-file aux attractions et donc de gagner un temps précieux !

Il existe plusieurs options de City Pass à New York, chacune offrant des avantages différents en fonction de vos préférences en matière d’attractions et de durée de séjour. Ces pass sont divisés en deux catégories :

  • Les pass à la journée : vous choisissez une durée (de un à dix jours) durant laquelle vous pourrez visiter autant d’attractions que souhaitées.
  • Les pass à la carte : vous choisissez un nombre d’attractions que vous souhaitez visiter, à faire sans contrainte de temps.

Voici quelques-uns des City Pass les plus populaires à New York :

New York Pass

Ce pass à la journée offre un accès à plus de 100 attractions, y compris des musées, des visites guidées, et des excursions en bateau. Mais il peut vite devenir cher avec un prix d’environ 273 € pour 4 jours (ou 264 € via Get Your Guide), surtout si vous ne prévoyez pas de visiter de nombreuses attractions.

Commander le New York Pass ➜

CityPASS New York

Ce pass est intéressant pour une première visite de New York. Vous avez accès à l’Empire State Building et le Musée américain d’histoire naturelle et pouvez ensuite choisir trois autres attractions parmi le Top of the Rock, la Statue de la Liberté et Ellis Island ou encore le Mémorial et Musée du 11 septembre.

Il y a moins d’attractions proposées que dans les autres pass, mais permet de faire de belles économies sur celles choisies, avec un prix à 142 € par adulte (ou 133 € en passant par Get Your Guide).

Commander le CityPass New York ➜

New York City Explorer Pass

Ce pass à la carte vous laisse choisir entre 3, 4, 5, 7 ou 10 attractions parmi les 90 attractions proposées. L’essentiel des attractions y sont disponibles et le pass est à 115 € pour 4 attractions.

Commander le New York City Explorer Pass ➜

Sightseeing Pass

En plus des attractions, ce pass donne accès à des visites guidées, des croisières et des circuits en bus à arrêts multiples (voir la liste complète). Il est disponible en mode à la journée (227 € pour 4 jours) et à la carte (125 € pour 4 attractions).

Commander le Sightseeing Pass ➜

new york sightseeing pass

De notre côté, nous avons opté pour le Sightseeing Pass car nous avons pu bénéficier d’une offre dessus (les pass organisent souvent des réductions et offres promotionnelles, on vous conseille de consulter les prix à différents moments pour voir quand ils baissent). Nous avons privilégié la formule à la carte car elle nous donnait plus de flexibilité sur l’organisation du séjour.

Pour 105 € nous avons pu faire 4 attractions avec ce pass : Top of the Rock, le Musée du 11 Septembre, le MoMA et le Musée de la Ville de New York. L’utilisation du pass était très simple, car il vient avec une application mobile qui permet de consulter et réserver les attractions facilement.

Quel budget pour 7 jours à New York ?

New York n’est pas réputé pour être un voyage peu onéreux. Et en effet, hôtel, activités et repas représentent des postes de dépenses assez conséquents lors d’une semaine dans cette métropole.

Voici notre budget détaillé pour cette semaine :

  • Avion : 843 €
  • Hôtel : 708 €
  • Repas : 465 €
  • Souvenirs : 413 €
  • Activités : 338 €
  • Cafés / Petit-déjeuners : 160 €
  • Transports : 132 €
  • Bars / Verres : 53 €
  • ESTA : 42 €

Nos principaux postes de dépenses restent l’avion (que nous avons réservé avec 6 mois d’avance via Skyscanner) et l’hôtel, réservé également avec 6 mois d’avance. Étant partis à New York en février, saison plus calme d’un point de vue touristique, nous avons pu bénéficier de tarifs plus légers qu’en saison haute.

Pour les repas, nous avons mangé exclusivement dehors, alternant entre restaurants (Nom Wah Tea Parlor, Pearl’s Diner) et plus petites enseignes pour manger sur le pouce (Liberty Bagels, Joe’s Pizza, Just Salad et Chopt pour manger un peu de verdure).

Et comme nous sommes des petits gourmands, nous avons aussi une ligne Café / Petit-déjeuners, car on a pris plaisir à tester des nouveaux cafés chaque matin, et prendre des goûters durant certains après-midi (comment dire non aux donuts, gaufres, cheesecakes et autres délices locaux ?).

A noter qu’aux Etats-Unis, les pourboires sont systématiquement attendus, que ce soit pour un repas complet comme pour un café au comptoir. Certains établissements vont poliment vous l’imposer, à partir de 15% de votre note, d’autres vous laisseront l’option de ne pas en mettre. A cela s’ajoutent les taxes qui ne sont pas nécessairement indiquées sur les menus.

Côté souvenirs, il y a de quoi se faire plaisir à New York ! De notre côté, c’était surtout des habits achetés chez Levi’s ou en friperies, des comics, des livres, de la décoration et des cadeaux à ramener à la famille.

Enfin, pour le budget activité, on vous conseille de prendre un city-pass, car il permettra de réduire votre budget. Les musées et activités individuellement peuvent vite revenir cher !

Nous avons fait le choix de ne pas prendre de carte SIM sur place, celles-ci étant plutôt chères. Il y a énormément de réseaux Wi-Fi publics disponibles dans les hôtels, restaurants, musées. Pour nous déplacer, nous avions téléchargé la carte de New York à l’avance via Google Maps, et c’était amplement suffisant

Informations pratiques avant de partir à New York

Faire votre demande d’ESTA

Afin de rentrer aux Etats-Unis, vous devrez faire la demande d’un ESTA (Electronic System for Travel Authorization) via ce site, qui est obligatoire pour pénétrer sur le territoire. Le document vous sera demandé en arrivant à l’aéroport.

Il coûte 21 $ et pour l’obtenir vous devrez notamment fournir les informations suivantes : une adresse et un numéro de téléphone sur place (ici, renseignez les informations de votre logement), un numéro de passeport valide ainsi que la date de votre retour.

Il est délivré rapidement, sous 72 heures, et a une durée de validité de deux ans. On vous conseille donc de le faire en avance pour ne pas vous faire surprendre à la dernière minute !

Prendre un adaptateur pour prise électrique

Les Etats-Unis n’utilisent pas le même type de prises qu’en France, pensez à prendre avec vous un adaptateur universel ! De notre côté on utilise celui-ci, qui marche très bien en voyage.

Taux de change et moyens de paiement

Le dollar américain est actuellement équivalent à 0,91 €. Sur place, vous pouvez payer facilement en espèces ou par carte. Pour voyager, on utilise toujours notre carte bleue Revolut qui nous permet de payer sans frais à l’étranger jusqu’à un certain montant. Ce qu’on apprécie particulièrement avec Revolut c’est qu’on peut voir en direct sur l’application la conversion du montant payé en euros.

Les applications utiles sur place

  • Xe : nous avons beaucoup utilisé cette application pour convertir rapidement les montants des dollars en euros.
  • Google Maps : sur Google Maps on vous conseille de télécharger la carte de la ville afin de vous repérer même sans réseau internet.
  • Citi Bike : pour louer des vélos à la promenade ou à la journée.
  • Citymapper : pour planifier parfaitement vos trajets en transports en commun.

On a beaucoup apprécié notre semaine à New York et on a déjà envie d’y retourner durant le printemps pour découvrir la ville sous un autre visage. C’est un terrain de jeu immense avec énormément de choses à découvrir, et que l’on a déjà l’impression de bien connaître au travers de tous les films et séries qui mettent la métropole à l’honneur. On espère que nos conseils vous aideront à préparer votre voyage, et si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser en commentaires ou par mail !