Skip to main content

Berlin, la capitale de l’Allemagne, est une destination idéale le temps d’un week-end de trois jours. Vous aurez le temps de vous plonger dans la très riche histoire de la ville, mais aussi de découvrir l’offre culturelle et les nombreux quartiers de Berlin. Alors que faire en trois jours à Berlin ? Où dormir et où manger ? Pour quel budget ? On répond à tout dans cet article, suivez le guide !

Pourquoi aller à Berlin ?

Berlin est-elle une destination pour vous ? Voici quelques bonnes raisons d’aller passer un week-end dans cette capitale :

  • Une ville à l’histoire très dense, qui a laissé des traces à chaque coin de rue. De nombreux musées et visites permettent de retracer la vie à l’époque des guerres ou encore durant la période divisée de la capitale.
  • Une ville multiculturelle où aucun quartier ne se ressemble. Entre les différents mouvements culturels qui ont façonné la ville ainsi que les différentes vagues d’immigration qui ont laissé leur empreinte, Berlin est un vrai millefeuille qui se déguste quartier par quartier.
  • Une offre culturelle très riche, à commencer par l’île aux musées, quartier unique en son genre qui accueille 5 musées majeurs de la ville. En tout, 170 musées sont présents dans la capitale.
  • Une proposition de street food riche, avec les fameux currywurst et berliner kebabs, ou encore le street food market de Torvenhalle, le tout accompagné par une bonne bière locale.
  • Des espaces verts à foison, avec le célèbre Tiergarten, mais aussi l’ancien aéroport devenu parc Tempelhof ou encore les puces du dimanche à Mauerpark.
  • Une ville amie des cyclistes (et gare à vous si vous traversez une piste cyclable sans regarder avant !)

Que faire à Berlin ? Retrouvez maintenant nos conseils et notre itinéraire pour 3 jours réussis dans la capitale allemande !

Jour 1 : Le coeur de Berlin

Alexanderplatz

Après avoir atterri tôt le matin, on commence notre week-end berlinois par un déjeuner chez Father & Carpenter, une adresse de brunch dans le quartier de Mitte.

Après avoir dégusté de belles tartines, on se rend sur la place la plus visitée et empruntée de Berlin : Alexanderplatz. Cette grande place faisait anciennement partie de Berlin-Est et accueille encore plusieurs édifices bâtis pendant la Guerre Froide comme la Tour Télévision (Fernsehturm), l’Horloge Universelle Urania (Weltzeituhr) et la Fontaine de l’amitié entre les peuples (Brunnen der Völkerfreundschaft).

Aujourd’hui elle est surtout fréquentée par les locaux pour ses nombreux complexes commerciaux et aussi parce qu’elle est le hub de transports le plus important de Berlin.

Horloge Universelle Urania

Après avoir fait le tour d’Alex comme la surnomme les berlinois, on se rend à l’Horloge Universelle Urania qui est l’un des points d’intérêt majeur de cette place chargée d’histoire. Construite le 2 octobre 1969, cette horloge permet de lire les 24 principaux fuseaux horaires du monde et l’heure de 148 villes. Fun fact : l’horloge a été construite avec la boîte de vitesses d’une voiture Trabant, la seule voiture commercialisée à Berlin-Est lorsque Berlin était divisée.

horloge mondiale Berlin
Berlin Alexander Platz

La Tour Télévision

La place est surplombée par la Tour Télévision de Berlin que vous ne pourrez manquer tout au long de votre séjour. Inaugurée le 3 Octobre 1969 et mesurant 368 mètres, Fernsehturm est l’édifice le plus haut de Berlin et le quatrième plus haut d’Europe. Pour comparaison, la Tour Eiffel mesure 330 mètres.

La Tour TV héberge des émetteurs de radio et de télévision mais aussi un restaurant panoramique et gastronomique – Sphere Restaurant. Il est possible de monter dans la sphère de la Tour afin de bénéficier d’une vue panoramique sur Berlin et de profiter d’une expérience en réalité virtuelle qui retrace sur 9 siècles l’histoire de Berlin.

Tour télévision Berlin

Afin d’avoir une jolie vue sur la Tour TV, nous nous sommes rendus sur le toit de l’hôtel Park Inn, situé à Alexanderplatz et moyennant un ticket d’entrée de 6 euros. 150 mètres plus haut, le rooftop offre une vue directe sur la Tour Télévision mais aussi sur quasiment tout Berlin.

La vue y est sympa mais on regrette que le rooftop ne soit pas à 360° et les filets de sécurité qui gâchent un peu la vue (attention, ça souffle là-haut!). Plus bas, on vous livre une vue sur la Tour qu’on a préférée.

berlin tour tele park inn
vue tour Park Inn Berlin

La Fontaine de Neptune, l’hôtel de Ville et l’église Sainte-Marie

On a ensuite traversé le jardin où se trouve la Tour pour se rendre à la Fontaine de Neptune (Neptunbrunnen). Cette grande statue datant de 1891 représente le dieu Neptune entouré de naïades qui elles-mêmes symbolisent les fleuves allemands : l’Elbe, le Rhin, l’Oder et la Vistule (désormais sur le territoire polonnais).

Fontaine de Neptune Berlin

Sur le chemin, ne manquez pas de jeter un œil à l’église Sainte-Marie (Marienkirche) en brique rouge, qui est la deuxième église a avoir été construite à Berlin. Enfin, à gauche se trouve l’imposant Rotes Rathaus, l’hôtel de ville de Berlin. Il est appelé l’”hôtel de ville rouge” à la fois pour la couleur de sa brique mais aussi pour les opinions politiques des anciens conseillers municipaux communistes qui y travaillaient. Des vestiges du Rathaus médiéval datant du XIIIème siècle ont été trouvés lors de fouilles et seront exposés sous vitrines prochainement.

Si vous venez en hiver, notez que dans ce jardin se tient l’un des nombreux marchés de noël de Berlin et une patinoire qui encercle la statue de Neptune.

Nikolaiviertel, le plus vieux quartier de Berlin

Le quartier de Nikolaiviertel, plutôt méconnu des touristes, mérite pourtant le détour. Les rues charmantes de ce quartier arborent des allures d’un Berlin moyenâgeux et pourtant… Il s’agit d’une entière reconstitution entreprise par la République Démocratique Allemande (RDA) à l’occasion du 750ème anniversaire de la ville en 1987. En effet, ce quartier, comme beaucoup d’autres à Berlin, a été considérablement détruit par les bombardements en 1944 et est longtemps resté en ruines.

Au-delà des petites maisons atypiques et des quelques restaurants, l’Eglise Saint-Nicolas (Nikolaikirche) vaut le coup d’œil pour son clocher en forme de bonnet d’âne. C’est aussi la plus ancienne église de Berlin (1230), qui a été rénovée à plusieurs reprises.

berlin nikolaiviertel rue bis
berlin nikolaiviertel bibliotheque

Ne manquez pas de faire un détour par le joli Palais Ephraim de style rococo et construit par Veitel Heine Ephraim en 1762. Il était l’argentier du roi de Prusse Frédéric II et le joaillier de la Cour. La visite de l’intérieur du palais est possible (7€).

Nikolaiviertel étant le seul quartier de Berlin de ce type, on était ravis d’y passer. De plus, sa confidentialité en fait un quartier assez calme. De quoi couper un peu de la foule !

Berliner Dom, la cathédrale de Berlin

A quelques pas de Nikolaiviertel, se trouve Berlin Dom, la cathédrale de Berlin. La cathédrale est située sur les berges de la Spree, la rivière qui traverse Berlin. C’est une cathédrale plutôt récente qui a été construite entre 1894 et 1905 dans le style renaissance. En réalité, elle a été érigée sur la base de l’église qui se trouvait initialement à cet emplacement et qui datait de 1465. Elle est surtout intéressante pour la vue panoramique sur Berlin depuis le dôme et pour sa coupole. Il y a également plus de cent sarcophages dans la crypte royale mais elle est fermée au public jusqu’à nouvel ordre pour rénovation. Elle accueille notamment les sépultures de Frédéric I et de la reine Sophie Charlotte.

berliner dom vue de la spree
Berlin intérieur cathédrale coupole

On a trouvé l’intérieur de la cathédrale vraiment magnifique avec ses dorures, ses peintures et sculptures. La coupole est un vrai bijou avec sa lanterne ornée d’une croix en or !

Après avoir grimpé les quelques marches, un joli panorama vous attend. Il est possible de circuler tout autour du dôme et d’apercevoir entre autres la Tour Télévision, l’Île aux Musées et Unter den Linden. Attention, une fois montés, vous ne pourrez plus revenir à l’intérieur de la cathédrale.

berlin vue berliner dom museuminsel
berlin vue berliner dom

La visite de la cathédrale et de son dôme coûte 10€ par personne. Il est possible de réserver en avance pour obtenir un coupe-file et aussi de bénéficier d’une réduction grâce à la Berlin Welcome Card (7,50€).

Museumsinsel, l’île aux musées de Berlin

Après la visite de la cathédrale, direction Museumsinsel, l’Île aux Musées.

Cet îlot situé sur la Spree est entièrement dédié à la culture et accueille 5 des musées principaux de la ville :

  • Le Pergamonmuseum (Musée de Pergame) : Le plus célèbre des musées de l’île, connu pour son impressionnante collections d’antiquités, dont les reconstructions de l’Autel de Pergame, la Porte d’Ishtar de Babylone et le Marché de Milet. Malheureusement le musée est actuellement en rénovation et est fermé au public. Il ne rouvrira pas avant minimum 2027.
  • L’Alte Nationalgalerie (Ancienne Galerie Nationale) : Cette galerie abrite une collection d’art du XIXème siècle, avec des œuvres d’artistes allemands et européens, dont plusieurs impressionnistes français. Prix : 10€
  • Le Bode-Museum : Ce musée possède une grande collection de sculptures, ainsi que des pièces de la Collection des pièces de monnaie. Prix : 10€
  • L’Altes Museum (Vieux Musée) : Ce musée reconnaissable à son architecture néoclassique présente une collection d’art grec et romain. Prix : 10€
  • Le Neues Museum (Nouveau Musée) : Ce musée expose des collections égyptiennes et préhistoriques, dont le très connu buste de la reine Néfertiti. Prix : 12€

Si vous achetez la Berlin Welcome Card avec l’option Museuminsel, l’entrée à tous ces musées est gratuite.

berlin museuminsel
berlin nageuses

Même si vous ne prévoyez pas de faire un des musées de l’île, l’île classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999, vaut bien une petite balade. L’architecture démesurée de chacun de ces musées vous donnera l’impression d’être dans une sorte de Disneyland pour doctorants en histoire.

Musée de la RDA

De notre côté, nous avons opté pour la visite d’un musée situé juste à côté de Museumsinsel : le Musée de la RDA. Situé sur un quai de la Spree, ce musée retrace l’histoire de l’Allemagne de l’Est.

La visite nous replonge dans le quotidien à l’époque de la République Démocratique Allemande (RDA), avec toute une sélection d’objets, d’images et d’affiches d’époques. On peut même visiter la reconstitution d’un ancien logement de la RDA. Le musée revient aussi sur tous les efforts de propagande faits pour empêcher les allemands de rêver d’une vie un peu plus à l’Ouest.

Une visite très enrichissante et interactive même si le Musée de la RDA est assez touristique et attire beaucoup de monde. On vous conseille de réserver vos billets en ligne, vous pourrez ainsi couper la queue située à l’extérieur du musée. Mais une fois à l’intérieur, il faudra tout de même s’armer d’un peu de patience si vous voulez consulter tous les panneaux d’information (ou faire un petit tour en Trabi dans le modèle exposé).

Le prix d’entrée est de 13,50€, vous pouvez réserver vos billets à l’avance sur le site du musée.

Parcourir la plus vaste avenue de Berlin, Unter den Linden

Direction la plus vaste et plus connue avenue de Berlin, Unter den Linden, qui signifie “sous les tilleuls”. Elle tient ce nom poétique en raison des tilleuls qui y ont été plantés XVIIème siècle et qui en firent la promenade la plus appréciée des berlinois. Cette avenue est souvent comparée à l’avenue des Champs-Elysées pour sa perspective, bien que moins spectaculaire que sa cousine française. Celle-ci débute au niveau du pont Schlossbrücke et se termine à la fameuse porte de Brandebourg, en cumulant quasiment 1,5 km.

Cette avenue dessert plusieurs édifices intéressants comme le Musée historique allemand, l’Université Humboldt – la plus ancienne de Berlin, l’Opéra de Berlin ou encore la Nouvelle Garde – un ancien poste de garde.

berlin unter den linden tour tele
berlin unter den linden

En descendant Unter den Linden vers la porte de Brandebourg, nous nous sommes arrêtés à Bebelplatz avant de bifurquer vers Gendarmenmarkt.

Bebelplatz

Encore une place chargée d’histoire à Berlin. Elle a connu ses heures de gloire lors du siècle des lumières et ses heures sombres en 1933 lorsque Hitler prend le pouvoir. C’est sur cette place même qu’a eu lieu le tristement célèbre autodafé (la destruction d’écrits par le feu) de 1933. En tout, plus de 25 000 œuvres littéraires considérées comme “non-allemandes” ou “contraires à l’idéologie nazie” ont été détruites sur cette place.

Au centre de la place se trouve une petite lucarne de verre encastrée dans le sol, appelée “Bibliothèque vide” (Bücherverbrennung) qui rend hommage aux livres brûlés. On peut voir à travers cette vitre le vide des étagères, symbolisant la perte des connaissances, de la liberté intellectuelle et de la diversité d’opinions qui a eu lieu ce jour-là.

C’est précisément sur Bebelplatz que se trouve l’Université Humboldt et l’Opéra de Berlin. En hiver, un charmant (mais payant) marché de noël s’invite sur la place.

Berlin Bebelplatz

Gendarmenmarkt, la place aux trois monuments

Sûrement la plus belle place de Berlin, Gendarmenmarkt est connue pour les bâtiments impressionnants qui la bordent. Autrefois s’y trouvaient les régiments de cuirassiers, qui ont donné leur nom à la place (“gens d’armes”). Aujourd’hui, les touristes peuvent y contempler le Französicher Dom (la cathédrale française) et le Deutscher Dom (la cathédrale allemande), deux superbes monuments.

franzosichdom sur gendarmenmarkt à berlin
berlin cathedrale francaise gendarmenmarkt

Il est possible de monter au clocher de la cathédrale française (prix du billet : 6,50€) pour profiter d’une jolie vue panoramique sur la place et l’avenue Unter den Linden, après une montée de 254 marches. L’entrée à la cathédrale allemande est gratuite, et accueille une exposition sur l’histoire du système parlementaire allemand, depuis la Révolution de Mars en 1848 jusqu’à aujourd’hui.

Enfin, entre les deux cathédrales trône la Konzerthaus de Berlin, avec son superbe escalier d’entrée.

A noter : Gendarmenmarkt est actuellement en travaux de rénovation, et ce jusqu’à l’automne 2024. On peut toujours y venir pour observer les monuments, mais il n’est actuellement pas possible de se promener librement sur la place.

Jour 2 : Découverte de l’Ouest de la ville

Visiter la coupole du Reichstag de Berlin

Après avoir pris un petit-déjeuner très copieux chez Zeit Für Brot (leurs cinnamon rolls sont aussi bons que gros), on file au Reichstag pour visiter la coupole.

Le Palais du Reichstag est un des lieux les plus célèbres de la ville. Construit en 1894, c’est dans ce parlement que siège le Bundestag depuis 1999. Mais il attire surtout les touristes pour deux choses : le grand parc qui s’étend à ses pieds (le Tiergarten) et la coupole de verre qui le coiffe.

La coupole du Reichstag est accessible aux visiteurs qui peuvent y monter pour profiter d’un superbe panorama à 360° sur toute la ville et le Tiergarten. Le lieu en lui-même, tout en verre et en spirale, est aussi très beau et on s’y surprend à y rester un bon moment. Un plan est disponible à l’entrée pour pouvoir repérer tous les différents points d’intérêts du panorama.

La visite de la coupole est gratuite mais il vous faut réserver impérativement votre créneau de 15 minutes à l’avance depuis ce site. Pensez également à prendre vos papiers d’identité avec vous pour la visite puisqu’il s’agit d’un site politique où les contrôles de sécurité sont rigoureux. Après la visite de la coupole, vous pouvez longer le Tiergarten sur quelques mètres pour arriver à la prochaine étape !

La Porte de Brandebourg, l’emblème de Berlin

Avec la Tour Télévision, la Porte de Brandebourg est probablement le monument le plus connu de la ville.

Erigée en 1791 pour le roi de Prusse Frédéric-Guillaume II, cette porte a une longue histoire. Par exemple, le quadrige (la statue de la déesse de la Victoire sur un char tiré par quatre chevaux) qui la surmonte fut dérobé par Napoléon Bonaparte en 1806 pour être installée à Paris, jusqu’en 1814. En 1961, à la construction du Mur de Berlin, la porte se retrouva au milieu du no man’s land et ne pouvait plus être traversée.

berlin porte brandebourg paysage

Aujourd’hui, la place de la Porte de Brandebourg est l’endroit privilégié pour tous les événements importants de la ville et où se pressent les touristes. Vous pourrez trouver sur la place des pavés marquant l’ancien emplacement du mur.

Après une petite pause photo, on reprend notre chemin direction le Sud pour le troisième monument de cette matinée.

Le Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe

Egalement appelé le Mémorial de l’Holocauste, ce mémorial a été construit en 2004 à la mémoire des juifs exterminés par les nazis durant la Shoah. L’objectif de l’architecte Peter Eisenman était de produire chez les visiteurs un sentiment de malaise et de confusion lorsqu’ils déambulent au milieu du mémorial.

Et on peut dire que c’est réussi. En se promenant au milieu de ces 2700 stèles, toutes de tailles différentes, on ne peut pas s’empêcher d’avoir l’impression d’être au milieu d’un grand cimetière déroutant, ou pris dans une grande vague de béton froid.

berlin memorial juif
berlin memorial juif interieur

Sous le Mémorial se trouve le Centre d’Information, qui a pour objectif de perpétuer le souvenir de toutes les victimes de l’Holocauste. Vous y trouverez de nombreux documents sur les victimes, des enregistrements, des biographies et des photographies. Une visite poignante. L’entrée au centre est gratuite.

Le Tiergarten, le plus grand espace vert de Berlin

Avant de nous rendre au prochain point d’intérêt, on fait un détour par le Tiergarten, le second plus grand parc de Berlin après Tempelhof. L’été, les berlinois se donnent rendez-vous au pied de la Colonne de la Victoire pour un pique-nique, un barbecue ou une promenade à vélo, tandis qu’en hiver les plus périlleux viennent patiner sur les lacs gelés. Un lieu agréable, qui fait vite oublier que nous sommes dans une des plus grandes capitales d’Europe !

A ne pas manquer dans ce parc :

  • Le Mémorial Soviétique
  • Haus der Kulturen der Welt (HKW), la maison des cultures
  • Le Château de Bellevue, la résidence officielle du président de l’Allemagne
Berlin colonne de la victoire

La Potsdamer Platz, l’ancien coeur de Berlin

La Potsdamer Platz est une des places les plus importantes de la ville. Elle était une des places les plus fréquentées d’Europe, avant d’être détruite durant la Seconde Guerre Mondiale. De gros travaux de réaménagements ont eu lieu pour rendre à cette place son importance tout en conservant une part importante de son histoire.

C’est par exemple sur cette place que vous pourrez trouver le premier feu de circulation d’Europe, surmonté d’une petite horloge ! Mais cette place se visite surtout en levant la tête, pour observer tous les immenses buildings qui ont été construits : la tour de la Deutsche Bahn, la tour Kollhoff et le Sony Center, reconnaissable à son immense dôme en verre. En vous rendant sous le dôme, observez les anciens salons de l’hôtel Esplanade, conservés sous verre comme une relique figée dans le temps.

La Topographie de la Terreur, le musée sur la terreur nazie

A quelques mètres de la Potsdamer Platz se trouvaient les sièges de la Gestapo, de l’état-major de la SS et du service général de la sécurité du Reich. C’est dans ces bâtiments qu’ont été prises les effroyables décisions menant au génocide de la Seconde Guerre Mondiale.

Depuis, ce lieu héberge un musée gratuit, Topographie des Terrors, qui revient sur toute cette sombre époque. Très fourni en photographies d’époques et documents, ce musée retrace la montée de l’idéologie nazie, les efforts de propagande, jusqu’à l’horreur des camps de concentration, le génocide des juifs, des roms, des homosexuels et des handicapés, la chute du IIIème Reich et le procès de Nuremberg. Une visite pas toujours facile mais très intéressante qu’on vous recommande chaudement.

On vous conseille de suivre l’audioguide gratuit, qui peut s’écouter directement depuis son téléphone (pensez à prendre des écouteurs !). Comptez 1 heure de visite avec l’audioguide mais au moins 2 heures pour faire le tour des différentes stations et découvrir aussi la galerie extérieure qui longe une partie du Mur de Berlin.

Checkpoint Charlie

Autre lieu très connu de Berlin, Checkpoint Charlie. C’était à l’époque un point de passage entre Berlin-Est et Berlin-Ouest, réservé au passage des étrangers, du personnel diplomatique et des prisonniers. Il est depuis resté aujourd’hui un symbole de la division de la ville et des tensions entre les Etats-Unis et l’URSS.

Le poste frontière est aujourd’hui devenu très touristique et de nombreux visiteurs viennent s’y prendre en photo. Il n’y a honnêtement pas grand chose à y observer.

Vous trouverez néanmoins à côté du poste le Musée du Mur (ou Museum Haus am Checkpoint Charlie). Ce musée revient sur la construction du mur et son histoire, ainsi que sur les nombreuses tentatives de fuite en montgolfière, cerf-volants à moteur ou encore mini sous-marin. Mais à 17,50€ l’entrée pour une visite de moins d’une heure, ce musée n’est pour nous pas incontournable. Si ce sujet vous intéresse, orientez-vous plutôt vers le Mémorial du Mur, gratuit et sur la même thématique.

Berlin checkpoint charlie
Berlin checkpoint Charlie

L’Église du Souvenir de Berlin

A quelques arrêts de bus de Checkpoint Charlie se trouve un lieu fascinant, qui symbolise à lui tout seul les différentes périodes qu’a traversées la ville en un siècle.

La Kaiser Wilhelm Gedächtniskirche, surnommée l’Église du Souvenir de Berlin, était une imposante église de style néo-roman construite en mémoire du fondateur de l’Empire allemand. Mais elle fut lourdement atteinte par les bombardements en 1943. Et plutôt qu’être rénovée comme à l’origine, l’église fut gardée telle quelle et y ont été ajoutées une tourelle et une église hexagonale beaucoup plus modernes.

berlin eglise du souvenir
berlin eglise du souvenir plafond
Berlin nouvelle eglise

Rentrez dans ce qu’il reste de l’Eglise du Souvenir pour y découvrir l’histoire du bâtiment et des photos d’archive qui témoignent de l’ampleur des dégâts. Lever également la tête pour admirer la magnifique fresque s’étendant sur tout le plafond de l’église.

La nouvelle église aussi vaut le détour. Pas très accueillante de l’extérieur, l’architecture originale prend tout son sens une fois à l’intérieur lorsque les 20 000 vitraux s’illuminent de bleu et que l’immense orgue résonne. Une visite hors des sentiers battus que l’on vous conseille !

Le KaDeWe, le grand magasin de Berlin

Si vous voulez terminer votre journée par un peu de shopping, rendez-vous à quelques mètres de l’église du Souvenir. Le Kaufhaus des Westens, ou KaDeWe, est un des plus grands magasins d’Europe, ouvert dès 1907.

Les boutiques y sont plutôt orientées luxe, similaires au Bon Marché de Paris. Mais rien que pour le plaisir des yeux la visite vaut le détour, surtout le sixième étage : l’étage Epicerie Fine. Avec 110 cuisiniers et 40 pâtissiers, il s’agit du plus grand rayon d’épicerie fine d’Europe où vous pourrez déguster des spécialités du monde entier.

Berlin KaDeWe

Soirée à la Philharmonie de Berlin

Enfin, pour notre début de soirée on retourne vers la Potsdamer Platz car nous avons pris des places en dernière minute pour un concert à la Philharmonie de Berlin. C’était pour nous l’occasion de découvrir ce superbe lieu, construit en 1960 et premier du genre à placer l’orchestre au centre de la salle.

Nous avons ainsi pu assister à un concert de jazz swing, et on s’est régalés ! Ils organisent souvent des concerts à prix accessible dans la Chamber Music Hall. Vous pouvez retrouver tout leur programme ici.

Berlin philharmonie escalier
berlin philharmonie

Jour 3 : Visite de Berlin-Est, le Berlin alternatif

Haus Schwarzenberg, lieu alternatif à Mitte

On commence cette troisième journée par la visite d’un des seuls lieux alternatifs dans le quartier de Mitte où nous avons notre hôtel, Haus Schwarzenberg. Cet endroit niché entre les boutiques de luxe de la rue Rosenthaler est géré par une petite association à but non lucratif et accueille entre autres un café et deux musées.

Cet endroit est surtout connu pour son street art qui recouvre entièrement la petite cour d’Haus Schwarzenberg. Toutefois, les deux musées valent une visite. Le premier, Anne Frank Zentrum, porte sur la vie d’Anne Frank (8€) et est plutôt destiné à un jeune public.

Le second, le Musée Blindenwerkstatt (gratuit) retrace l’histoire d’Otto Weidt qui employait des juifs aveugles ou sourds qu’il souhaitait sauver de la déportation pendant la Seconde Guerre mondiale. La visite, touchante, permet également de voir l’une des cachettes qui permettait de dissimuler les résidents juifs.

Hackesche Höfe

Juste à côté de Haus Schwarzenberg, vous trouverez l’étonnant ensemble de cours Hackesche Höfe.

Vous découvrirez un circuit de huit grandes arrière-cours, toutes aux styles différents, avec de nombreuses boutiques de créateurs mais aussi une librairie, un cinéma, des cafés et des galeries. De jour comme de nuit, c’est un lieu très fréquenté par les locaux et les touristes.

La première cour est la plus spectaculaire, avec sa façade faite de briques bleues et vertes, exemple de l’architecture Jugendstil (Art Nouveau) en Allemagne. Une promenade rapide et gratuite, qui vaut le coup d’œil !

berlin hackefer hofe face
berlin hackefer hofe cour

Si le sujet vous intéresse, Secret Tours Berlin organise des visites guidées de ces cours ainsi que de Haus Schwarzenberg pour découvrir cette face cachée de Berlin.

Après ces visites, direction House of Small Wonder pour un délicieux brunch. Véritable institution à Berlin, ce restaurant est spécialisé dans les plats de brunch classiques et plats japonais. On s’est régalés avec des oeufs Bénédicte faits maison et un chiffon cake ! En été, une vaste cour ombragée accueille de grandes tables. Réservation conseillée.

East Side Gallery, la plus longue portion du Mur de Berlin

On poursuit notre journée en nous rendant sur l’un des lieux les plus connus de Berlin : l’East Side Gallery. Cette fresque peinte directement sur l’ancien mur de Berlin s’étend sur 1,3 kilomètres (ce qui en fait la plus grande section du mur encore debout).

En 1990, un an après la chute du mur de Berlin, 118 artistes se sont appropriés une portion de ce mur pour y représenter leur vision de la liberté. Parmi les centaines d’œuvres, certaines sont devenues cultes, comme le Baiser de la Fraternité entre Honecker (dirigeant de la RDA) et Brejnev (dirigeant de l’URSS) ou encore la voiture Trabant brisant le mur.

C’est aussi un lieu très touristique, donc si vous voulez votre photo devant le mur, il faudra être patient ! On vous conseille de le remonter en partant de la station de métro Ostbahnhof. Ce sens est moins emprunté par les touristes et il vous conduira à la prochaine étape de la journée.

Le pont Oberbaumbrücke

Sans aucun doute le plus beau pont de la ville, Oberbaumbrücke est reconnaissable entre mille avec ses briques rouges et ses deux petites tours. Construit en 1895, ce double pont de style néogothique relie les quartiers de Kreuzberg et de Friedrichshain. Il est particulièrement beau lorsque le métro jaune berlinois le traverse.

Une des vues emblématiques de Berlin qui mérite bien quelques clichés !

berlin pont loin
berlin pont metro

Au-delà de son esthétique, ce pont a joué un rôle pendant la Guerre Froide lorsque Berlin était divisée. En effet, de 1961 à 1989, il était aux côtés de Checkpoint Charlie, l’un des checkpoints pour effectuer une traversée entre Berlin-Ouest et Berlin-Est.

En empruntant ce pont, ne manquez pas sur votre gauche d’observer la sculpture Molecule Man, qui se dresse directement dans les eaux de la Spree. Mais avant de traverser le pont, on vous conseille de faire un petit détour au nord pour aller à RAW-Gelände.

RAW-Gelände

RAW-Gelände est un lieu typiquement berlinois : une ancienne usine de chemins de fer reconvertie en lieu alternatif où vous trouverez bars, discothèques, galeries ou encore mur d’escalade, le tout décoré par de nombreux street-artistes.

Que ce soit pour prendre un verre, grignoter de la street food, assister à un concert, regarder les skateurs s’entraîner, flâner dans les galeries ou parcourir le marché aux puces qui a lieu tous les dimanches, vous trouverez forcément quelque chose à faire. (Et mention spéciale à la petite cabine-discothèque !)

Kreuzberg, le quartier turc et alternatif

Après avoir traversé l’Oberbraumbrücke, on se retrouve à l’entrée du quartier de Kreuzberg. Kreuzberg est le quartier turc et contre-culturel de Berlin.

Surnommé le “Petit Istanbul”, l’ambiance y dénote vraiment par rapport au reste de Berlin. Pour vous en rendre compte, on vous conseille de remonter les rues Oranienstraße et Bergmannstraße, où vous trouverez cafés alternatifs, boutiques de créateurs, friperies et de jolies arrière-cours.

Si vous visitez Kreuzberg un jeudi, allez faire un tour à Markthalle Neun pour les Street Food Thursday qui ont lieu chaque semaine dans cette jolie halle du XIXème siècle. Et si vous voulez sortir le soir, rendez-vous au SO36, club alternatif mythique de Berlin autrefois fréquenté par David Bowie, Iggy Pop ou les New York Dolls.

Berlin Unterwelten, la visite des souterrains de la capitale

Après la découverte de Kreuzberg, on refait chauffer la carte de métro pour se rendre à la station Gesundbrunnen pour visiter ce qui est caché sous le métro : un immense ancien abri anti-aérien.

En effet, nous avions réservé la visite guidée “Mondes Obscurs” avec l’organisme Berlin Unterwelten, qui s’est spécialisé dans le tourisme souterrain de Berlin. Lors de cette visite, nous avons donc parcouru les différentes pièces d’un ancien abri utilisé par les berlinois durant les bombardements anglais de la Seconde Guerre Mondiale.

Une visite super intéressante, où l’on a beaucoup appris sur la vie en temps de guerre ainsi que durant l’après-guerre, avec un guide ultra pédagogue. On vous la recommande vivement !

Berlin Unterwelten organise des visites en français et en anglais. Lors d’un précédent voyage, Paul-Louis avait aussi fait la visite “Fuir sous le Mur” qui revenait sur les différentes tentatives de traversées pour passer de l’Est à l’Ouest (très intéressante aussi, mais il a préféré “Mondes Obscurs”).

Le prix d’une visite est de 16€. On vous conseille de réserver votre visite à l’avance et de vous présenter un peu en avance au lieu de rendez-vous pour ne pas manquer le départ !

Prenzlauer Berg, le quartier bohème

A quelques stations de Kreuzberg, on arrive dans ce nouveau quartier pour une nouvelle ambiance. Prenzlauer Berg est le quartier bohème de Berlin, fraîchement rénové et prisé par les familles. Les cafés, terrasses et restaurants y sont nombreux et se promener dans les rues Oderbergerstraße et Kastanienallee y est très agréable, à toute heure de la journée (si bien qu’on n’a pas pu s’empêcher de se faire une pause gaufre chez Kauf Dich Glückich).

Soirée à la Kulturbrauerei

Le quartier de Prenzlauer Berg n’est pas un incontournable, mais ce qui nous y a attiré est surtout la Kulturbrauerei. Cette immense ancienne brasserie du XIXème siècle (25 000m² et 6 cours) a été reconvertie en centre festif et culturel.

Cinéma, restaurants, bars, clubs, ce lieu est une vraie curiosité où il fait bon passer un début de soirée (ou plus si affinités) !

Pour compléter votre séjour

Vous prévoyez plus de temps à Berlin ? Voici quelques activités à intégrer à votre itinéraire !

Château de Charlottenburg

Ce château, construit à la fin du XVIIe siècle, est un très bel exemple de l’architecture baroque allemande. Il a originellement été commandé par Sophie Charlotte, l’épouse du premier roi de Prusse, Frédéric Ier, qui en a fait sa résidence d’été. Après la mort de Sophie Charlotte en 1705, le château a été renommé en son honneur. Au fil des années, il a été agrandi et embelli par divers monarques prussiens.

A l’intérieur, vous découvrirez une impressionnante collection d’art, y compris des œuvres d’art, des meubles anciens et des objets décoratifs qui illustrent bien les goûts et les époques des différents monarques prussiens, ainsi que la très claquante Goldene Galerie. Les jardins du Château de Charlottenburg valent aussi le détour, avec leurs espaces bien aménagés, des sculptures et des plans d’eau.

Le prix du billet d’entrée est de 12 €, ou 19 € pour le billet combiné qui inclut également le vieux château.

Charlottenburg Berlin

Tränenpalast, le Palais des Larmes

Ce musée est situé sur un lieu emblématique de l’histoire de la Guerre froide : la gare frontalière de Friedrichstraße, qui servait de point de passage pour les voyageurs entre Berlin-Est et Berlin-Ouest. Un emplacement qui n’a pas été choisi au hasard, car le Tränenpalast traite justement de la vie sous la division de Berlin.

On y découvre comment cette division a affecté la vie quotidienne des gens, notamment les séparations familiales et les restrictions de voyage, illustrés par des histoires personnelles et objets d’époque. Le nom “Palais des Larmes” vient d’ailleurs des adieux déchirants qui se produisaient ici entre les habitants de l’Est et de l’Ouest. Une visite gratuite, mais qui ne laisse pas insensible.

Le Musée de la Stasi

Autre musée historique intéressant à visiter à Berlin, le Stasi Museum, installé dans les locaux de la Stasi, la police politique de la République démocratique allemande. L’exposition revient justement sur l’histoire et les techniques d’espionnage et de répression déployées par cet organisme, de sa création jusqu’à son démantèlement. A deux pas de l’arrêt de métro Magdalenstrasse, le prix d’entrée du musée est de 8€.

Le Mémorial du Mur

Un dernier musée pour la route ! Celui-ci, en plein air et gratuit, se trouve sur une portion de 1,4 kilomètre du mur de Berlin. Cette portion est d’ailleurs la dernière à être conservée dans son intégralité, incluant le mur intérieur et extérieur, le chemin de ronde et le no man’s land.

L’exposition du Mémorial du Mur revient sur l’histoire de la division de l’Allemagne, à l’appui de nombreuses histoires vraies causées par l’édification de ce mur.

Les autres parcs de la capitale

Au-delà du Tiergarten, Berlin regorge d’espaces verts. Parmi eux, nous pouvons citer le Mauerpark et le champ de Tempelhof.

Mauerpark, situé dans le quartier de Prenzlauer Berg, devient très fréquenté le dimanche, où se tient le grand marché aux puces. Vinyles, instruments de musique, habits de seconde main, vous pourrez facilement y trouver votre bonheur ! Et après quelques emplettes, rendez-vous à l’amphithéâtre du parc pour aller donner de la voix durant le karaoké géant, accompagné d’une centaine de berlinois.

Tempelhof était à l’origine un important aéroport d’Allemagne. Mais suite à sa fermeture en 2010, il a été reconverti en parc, où les avions défilant sur la piste de décollage ont été remplacés par des cyclistes et des enfants en roller. Avec 380 hectares de superficie, il s’agit du plus grand parc de la ville.

Balade en bateau sur la Spree

Quand le soleil pointe le bout de son nez, remonter la Spree en bateau peut être une très bonne manière de découvrir les monuments du centre-ville. De nombreux organismes organisent des visites guidées en bateau, on nous a conseillé celle-ci, qui permet de découvrir les différents monuments autour de l’Île aux Musées, ainsi que le Reichstag et la Chancellerie allemande. La visite est commentée et permet d’en apprendre beaucoup sur l’histoire de la ville.

Excursion d’une journée à Potsdam

A une vingtaine de kilomètres de Berlin, Potsdam est une petite ville rendue célèbre par le Palais de Sanssouci, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Conçu par le roi Frédéric le Grand de Prusse au XVIIIe siècle, le Palais de Sanssouci est un chef-d’œuvre de l’architecture rococo. Son design élégant et ses dimensions plus intimes le distinguent nettement des autres palais européens (malgré son surnom de Versailles allemand). Les jardins de Sanssouci valent aussi le détour.

Au-delà du château, vous pouvez aussi découvrir le quartier hollandais de Potsdam (surnommé le petit Amsterdam), le Pont de Glienicke ou encore les châteaux de Babelsberg et de Cecilienhof.

Vous pouvez rejoindre facilement Potsdam depuis Berlin en train directement avec un billet couvrant les zones A, B et C. Direction la gare centrale de Potsdam, Potsdam Hauptbahnhof, le trajet vous prendra environ 30 minutes.

Où dormir à Berlin ?

Plutôt qu’une grande ville, Berlin ressemble plus à une succession de villages qui se sont peu à peu collés pour former une agglomération. Ainsi, chaque quartier possède sa propre ambiance, et il est important de bien choisir le vôtre !

Le quartier de Mitte

C’est le quartier que nous avons choisi, et on recommande ! Il est dans le cœur historique de Berlin et permet de rejoindre de nombreux sites touristiques directement à pied. On y trouve beaucoup de bonnes adresses pour le petit-déjeuner ou pour bruncher. Par contre, il peut être plus cher et plus encombré que les autres quartiers.

Pour l’hôtel, nous avons opté pour l’easyHotel. Il est pratique pour les petits budgets et idéalement situé avec une jolie vue sur la Tour Télévision. Les chambres sont petites mais confortables, idéal pour un petit week-end !

Si vous cherchez quelque chose de plus confort, on peut vous recommander l’ADELANTE Boutique Hotel, dont les chambres ont l’air tout droit sorties d’un board Pinterest.

Le quartier de Kreuzberg

C’est l’endroit idéal si vous voulez rester proche de la vie nocturne, de la culture alternative et de la bonne cuisine turque (idéal pour une pause kebab en retour de soirée). Niveau logement, vous pouvez vous orienter vers l’hôtel Orania Berlin, idéalement situé sur Oranienstraße.

Le quartier de Prenzlauer Berg

Ce quartier familial regorge de rues mignonnes et de cafés qui donnent envie de s’arrêter à tous les coins de rue. A noter qu’il est moins central, donc un peu plus éloigné des attractions. Pour y loger, on vous recommande le très joli hôtel Linnen !

Le quartier de Friedrichshain

Célèbre pour sa scène artistique et nocturne, ce quartier est idéal pour découvrir la vie et les bonnes adresses des locaux. Vous pouvez loger à Stayery Berlin Friedrichshain pour être au plus proche de la vie nocturne locale.

Le quartier de Charlottenburg

Un peu plus excentré, Charlottenburg est le quartier élégant de la ville, avec de bons restaurants et de belles boutiques. Les prix des logements y sont donc aussi un peu plus chers. C’est donc le bon quartier si vous voulez vous faire plaisir sur l’hôtel, avec de belles adresses comme KPM Hotel & Residences !

Comment se déplacer dans Berlin ?

Berlin est une ville immense, dont la superficie représente 8 fois Paris. Alors autant on aime beaucoup marcher durant nos voyages, c’est irréaliste de penser pouvoir tout faire à pied dans la capitale. Le métro, le tram et le bus seront donc vos amis ! La ville est très bien desservie avec ses 9 lignes de métro (U-Bahn), 16 lignes de train express urbain (un train qui ressemble à un métro – S-Bahn), 22 lignes de tram et plus de 300 lignes de bus. Pour utiliser ces moyens de transport, il faut vous munir d’un billet simple pour 3,50€ ou d’un billet à la journée pour 9,90€ (zone AB) ou 11,40€ (zone ABC). La Berlin Welcome Card peut s’avérer très intéressant également.

Aux beaux jours, louer un vélo peut être aussi très pratique et agréable. Il existe de nombreuses pistes cyclables et la conduite nous a paru sécurisée. Plusieurs prestataires proposent de louer des vélos comme Call a Bike (1€ pour 15 minutes et 9€ par jour maximum) ou Next Bike (1€ pour 15 minutes et 15€ par journée au maximum). Autrement, plusieurs magasins spécialisés en location de vélo sont implantés un peu partout dans la ville.

Faut-il acheter la Berlin Welcome Card ?

Comme de nombreuses villes touristiques, Berlin aussi propose son pass pour découvrir le plus d’attractions touristiques.

Que propose la Berlin Welcome Card ?

Dans sa formule classique, la Berlin Welcome Card inclus :

  • Les transports publics illimités
  • 3 enfants jusqu’à 14 ans voyageant gratuitement
  • Jusqu’à 50% de réductions sur plus de 180 attractions dont la Tour Télévision, la Cathédrale de Berlin, le Jardin Botanique, la Cinémathèque Allemande, le Musée de la RDA…
  • Un City Guide et une carte

La formule Île aux Musées, un peu plus chère, inclut également l’entrée gratuite à tous les musées de Museumsinsel.

Quant au prix, la formule classique pour 3 jours est à 41€ (pour le transport sur les zones A,B et C).

Est-ce que cela vaut le coût ?

Très sincèrement, nous n’avons pas souhaité prendre le pass, mais après analyse de nos dépenses nous l’avons un peu regretté.

Le tarif pour un billet 24h de métro est de 9,80€ en zones A et B et de 11,40€ en zones A,B et C (et la zone C est obligatoire pour pouvoir rejoindre les aéroports de Berlin). Ce qui fait qu’en trois jours, rien qu’en déplacement, nous avons dépensé chacun 34€ en transports.

Si vous avez prévu de faire plusieurs attractions parmi la liste, alors les réductions peuvent très vite rentabiliser le prix de la Berlin Welcome Card !

Quand visiter Berlin ?

Berlin est une ville qui peut se visiter à tout moment de l’année, elle a son charme à chaque saison :

  • Au printemps et en été, les températures y sont douces et c’est à ce moment que les parcs et balades y sont les plus agréables.
  • En automne, les façades des immeubles recouvertes de feuilles se parent de magnifiques couleurs.
  • En hiver, les températures chutent et la neige peut s’y inviter, ce qui donne à Berlin une atmosphère toute particulière. Au moment des fêtes de fin d’année, elle est une bonne candidate si vous aimez les villes bien décorées et les marchés de noël (10 dans la ville!). Ayez en tête que cette destination est très à l’est de l’Europe et par conséquent que le soleil se couche tôt – vers 16 heures.

Combien de jours pour visiter Berlin ?

Berlin est une ville très vaste ! Comme on le mentionnait plus haut, elle mesure 8 fois Paris. Il serait donc irréaliste de voir tout ce que la capitale a à offrir en un week-end.

Pour une première visite, il faut compter 3 jours minimum afin de voir les incontournables de la ville. Un séjour de 4 ou 5 jours permet de sortir des sentiers battus mais aussi d’aborder sa visite de manière plus sereine.

Quel budget pour un week-end à Berlin ?

Berlin est une destination assez chère à l’image de Paris. Voici notre budget pour 3 jours :

  • Restaurants : 122€
  • Hôtel : 105€
  • Avion : 98€
  • Visites : 76€
  • Transports : 34€
budget pour un weekend à berlin

Soit un total de 435€ par personne.

Berlin fait partie de l’Union Européenne donc cela simplifie les choses pour les dépenses. Tout peut se payer par carte bleue comme en France, le liquide ne nous a été imposé nul part.

Côté nourriture, nous avons trouvé qu’ils étaient assez onéreux. Il faut dire que nous nous sommes fait plaisir avec les brunchs et les restaurants ! Le budget des restaurants peut aisément être réduit en se tournant vers de la street food. Sinon, nous avons été assez surpris par la pratique du pourboire qui nous a été parfois imposée, souvent fortement suggérée. Nous nous sommes renseignés à ce sujet et il semblerait que cette pratique à l’américaine soit assez récente en Allemagne. Également, soyez vigilant, certains restaurants affichent des prix hors taxes sur leur menu.

Le poste de dépense des activités est aussi plutôt élevé car il y a beaucoup beaucoup de musées et de patrimoine à visiter à Berlin. Nous aimons ce type de visite mais cela dépendra de vos envies et préférences.

Pour l’avion, nous sommes passés par Skyscanner où les billets étaient les plus intéressants. Les billets pour Berlin sont en général assez peu onéreux, autour de 100 euros, mais connaissent un pic en été.

Bonus : notre liste de films à regarder sur Berlin et l’Allemagne

En bonus, on avait envie de vous partager quelques films à regarder avant (ou même après) qui permettent de contextualiser votre séjour à et de mieux comprendre, ou se rappeler, l’histoire de Berlin et de l’Allemagne (et les deux derniers, sur le Berlin plus moderne).

  1. La vie des autres (2006)
  2. La vague (2008) 
  3. Good bye, Lenin ! (2003)
  4. La liste de Schindler (1993)
  5. Inglorious Basterds (2009)
  6. Le pianiste (2002)
  7. Le garçon au pyjama rayé (2009)
  8. Derrière le mur, la Californie (2015)
  9. Victoria (2015)
  10. Cours, Lola, Cours (1998)

On a beaucoup apprécié Berlin lors de notre week-end, c’est une ville très intéressante avec une ambiance qui nous a énormément plu. Cela nous a donné envie de revenir pour continuer à explorer cette grande ville mais aussi de nous aventurer dans d’autres villes comme Munich et Hambourg !