Skip to main content

Kotor et ses bouches sont probablement l’endroit le plus connu et visité du Monténégro. Elles sont l’objet d’arrêt de multiples croisières en paquebot et leur proximité avec la Croatie en fait une excursion idéale au départ de Dubrovnik. Ne soyez donc pas surpris de voir plusieurs paquebots amarrés dans la baie. C’est une destination très touristique, surtout en plein mois de juillet et août, cependant la popularité de cette destination est méritée. Chacune des vues de cette baie est digne d’une carte postale.

La baie de Kotor est un lieu unique : elle a des allures de fjord norvégien avec ses eaux bordées de hautes montagnes et est parsemée de charmants villages aux influences vénitiennes.

Que voir et que faire à Kotor et dans ses bouches ? On vous livre notre itinéraire et conseils dans cet article pour organiser au mieux cette étape de votre voyage à Monténégro !

Notre itinéraire de 3 jours dans les bouches de Kotor

Jour 1 :

  • Départ du Durmitor et arrivée à Kotor
  • Visite de la vieille ville de Kotor (Kotor old town)
  • Déjeuner à Milky crêperie
  • Baignade à Kotor Beach
  • Dîner au Galion – vue sur la baie

Jour 2 :

  • Excursion en bateau sur la baie de Kotor
  • Repos à Kotor Beach et piquenique

Jour 3 :

  • Ascension de la forteresse de Kotor
  • Visite du village de Perast
  • Déjeuner à Hôtel Héritage Grand – vue sur le fjord
  • Baignade à Perast

Jour 4 :

  • Serpenter sur la Serpentine
  • Admirer la vue depuis le Mont Lovćen
  • Déjeuner à Cetinje

Que faire à Kotor ?

Vous ne vous ennuierez pas à Kotor, il y a une multitude de choses ! Entre la visite de la vieille ville, l’ascension de la forteresse et naviguer dans l’Adriatique… De plus, à quelques minutes de là, d’autres joyaux méritent une visite comme le village de Perast et le Mont Lovćen.

Visiter la vieille ville

La très charmante vieille ville de Kotor s’apparente à un labyrinthe médiéval jonché de petites places, d’églises et de restaurants, entourée de remparts. Nous avons beaucoup aimé la découvrir et nous perdre dans ses ruelles emplies de chats errants.

Elle a des airs de Venise avec ses petites ruelles, son architecture, ses nombreux touristes et ses magasins de souvenirs dans quasiment chaque rue. La ville s’anime d’autant plus la nuit tombée.

Commencez votre visite par le nord de la ville en passant par la porte de la rivière via le Scurda Bridge et tombez sur l’église Collégiale Sainte Marie et son adorable placette.

Puis déambulez au gré de vos envies jusqu’au bastion où vous pourrez monter sur les remparts de la vieille ville.

Bon à savoir, il y a beaucoup de points d’eau pour remplir sa bouteille. Appréciable pendant les mois de forte chaleur.

Sur votre chemin, ne manquez pas de vous arrêter aux points suivants :

La Cathédrale catholique Saint Tryphon

Cette magnifique cathédrale romane du XIIème siècle surplombe la place où elle se situe et a été rénovée à la suite d’un tremblement de terre. Pour y pénétrer, comptez 3 euros.

cathédrale saint tryphone de kotor

La Tour de l’Horloge

Il s’agit de l’autre symbole de Kotor après la Cathédrale Saint Tryphon. Elle est faite de jolies pierres blanches et se situe sur la place d’Armes, une place touristique avec de nombreux restaurants.

la tour de l'horloge de kotor

La place “Pjaca od Kina”

Cette belle place, loin de la foule, accueille un majestueux arbre en son centre et quelques restaurants où vous trouverez facilement une table. C’est également ici que vous pourrez visiter le musée des chats pour 1 euro.

l'arbre de la place "pjaca od kina" à kotor

Les remparts

Pour y accéder gratuitement, rendez-vous au sud de la vieille ville, au niveau du bastion. Empruntez les escaliers puis progressez le long des remparts en passant au-dessus de la Porte de la Mer et en terminant à la Porte de la Rivière. En prenant de la hauteur, vous aurez des points de vue différents sur la vieille ville et hors de la foule.

vue des remparts de kotor

La Porte de la Mer

Cette porte est la principale entrée de la vieille ville. Elle a été construite pendant l’occupation vénitienne. On y retrouve des attraits vénitien comme le lion ailé de Saint Marc et l’architecture nous fait penser à un palais vénitien.

Monter à la forteresse de Kotor

Après avoir arpenté les petites rues de Kotor, admirez la ville et sa baie du haut de la forteresse qui culmine à 260 mètres d’altitude.

Activité incontournable lors de votre séjour à Kotor, vous profiterez d’une vue à couper le souffle sur la baie et les montagnes qui la bordent. C’est le spot parfait pour prendre des belles photos-souvenirs.

L’accès à la forteresse se fait par un long escalier serpentant sur le Mont Saint Jean. Nous vous conseillons de vous chausser de bonnes chaussures pour gravir les quelques 2000 marches qui vous attendent (qui sont un peu glissantes).

La montée est faisable pour le plus grand nombre mais la chaleur écrasante en été la rend quelque peu éprouvante. Nous avons mis 1h20 pour monter, profiter de la vue puis redescendre.

Le prix est de 8 euros pour monter en haut de la forteresse. Nous avons trouvé cela un peu cher étant donné que le site n’est pas nettoyé (beaucoup de déchets débordent des poubelles) et qu’aucune explication historique n’est fournie.

Pour en savoir plus : Forteresse de Kotor : Ce qu’il faut savoir avant votre visite

Faire une excursion en bateau

Pour mesurer l’étendue de la baie de Kotor, embarquez à bord d’un speed boat et traversez toute la baie en partant de Kotor et arrêtez vous à différents points d’intérêts.

Il peut être difficile de choisir une compagnie avec laquelle faire son excursion en bateau tellement l’offre est fournie. Elles font toutes exactement le même tour avec ces différents arrêts : Lady of the Rocks, les anciennes bases sous-marines ayant servi au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’île de Mamula et enfin la Blue Cave.

Nous avons choisi de faire ce tour, qui était très bien noté sur GetYourGuide. Nous n’étions qu’un petit groupe de 6 sur le bateau, 7 en comptant le capitaine, ce qui était appréciable. Le prix est de 48 euros par personne, ce qui se situe dans les prix pratiqués par toutes les compagnies.

C’est une activité à faire car elle permet de voir depuis la mer la majorité de ce que la baie offre. Comme la baie est très étendue, le bateau navigue à vive allure. Attention aux sensations fortes !

Alternative : selon nous, ce qui vaut vraiment le détour est Lady of the Rock, un vrai bijou, et Perast. Donc si vous ne souhaitez pas dépenser 40 euros ou plus dans une excursion, choisissez-en une qui vous mènera à Perast et à Lady Of The Rocks pour environ 28 euros par personne.

Visiter Perast

Perast se trouve à environ 15 minutes de Kotor en voiture. Vous pouvez vous garer le long de la route gratuitement, si vous avez de la chance. Sinon, il y a un parking payant.

Ce village de la baie de Kotor est charmant. Le calme règne au sein du village et il est agréable de s’y balader car elle est entièrement piétonne. Ici aussi vous retrouverez des influences vénitiennes puisque pas moins de 17 palais vénitiens y sont encore visibles. La ville accueille également 16 églises.

Quelques incontournables à Perast :

Monter au clocher de l’Église Saint Nicolas

Le clocher se situe derrière l’église Saint Nicolas et la courte ascension vous coûtera 1 euro par personne. Arrivés en haut, vous aurez une vue imprenable sur le fjord et sur la ville de Perast.

Se rendre à Lady Of The Rocks

Au départ de Perast, vous pouvez emprunter un bateau taxi pour vous rendre sur la jolie petite île de Lady Of the Rocks (ou l’île Notre-Dame-du-Rocher) pour moins de 5 euros. C’est une île artificielle où se trouve une petite église catholique non payante.

La légende dit qu’au 15ème siècle deux frères trouvèrent par hasard sur un rocher, une icône représentant la Vierge Marie et Jésus-Christ. Surpris par cette découverte, ils décidèrent de la rapporter chez eux. Leur troisième frère gravement malade, commença à guérir. Considérant cela comme un miracle, ils décidèrent avec les habitants de construire une église autour du rocher pour remercier la Vierge Marie.

Lady Of the Rocks offre une vue somptueuse sur la baie et sur Perast, et sur Saint Georges, une autre petite île.

Piquer une tête dans l’eau

Ce qui nous a séduit à Perast c’est qu’il est possible de poser sa serviette sur des pontons en pierre le long de la promenade et de plonger dans l’eau. Hyper rafraîchissant lorsqu’il fait une trentaine de degrés…

Notre spot coup de coeur se trouve près de la caserne de pompiers.

endroit pour se baigner à perast

Où manger à Perast ?

Il y a une grande offre de restaurants à Perast et la plupart sont plutôt onéreux. Il est difficile de jeter son dévolu sur l’un d’eux. Nous vous conseillons donc l’hôtel Héritage Grand qui avait attiré notre attention avec sa grande terrasse ombragée en bord de mer. La vue était magnifique et le service attentionné.

restaurant à perast

J’ai choisi un ceviche de daurade et Paul-Louis un risotto à l’encre de sèche.

Monter au Mont Lovćen en passant par la Serpentine (et visiter Cetinj)

La vue du Mont Lovćen se mérite ! Il faut d’abord parcourir les 25 lacets de la Serpentine, cette fameuse route de montagne étroite et sinueuse. Rassurez-vous, cette route n’est pas si insurmontable. Elle est en bon état et si vous roulez prudemment tout se passera bien. Vous pouvez profitez du bas côté pour vous arrêter et admirer la vue sur les bouches de Kotor.

En parlant de vue, sur la Serpentine se trouve un café avec une grande terrasse qui s’avance dans la vide et qui offre une vue incroyable : l’Horizont Bar. Le seul bémol est que consommer est obligatoire pour aller sur la terrasse et que les consommations sont onéreuses.

horizont bar

Après environ une heure de route sur la Serpentine et dans le parc national du Mont Lovćen (dont l’entrée coûte 3€ par personne, également réservable en ligne sur le site officiel des parcs nationaux du Monténégro), vous arriverez en bas du mausolée de Njegoš. Petar II Petrović-Njegoš est probablement l’un des personnages historiques les plus connus au Monténégro. C’était un prince-évêque, poète et philosophe dont les œuvres sont considérées comme les plus importantes de la littérature monténégrine et serbe.

C’est en haut de ce mausolée et de ses 400 marches (dont l’entrée coûte 5€ par personne et 2,5€ pour les étudiants) qu’il y a la vue panoramique sur les reliefs du parc et sur la Croatie et l’Albanie au loin.

Nous n’avons pas eu trop de chance car malgré un ciel bleu, il y avait de la brume au loin. La vue n’était donc pas totalement dégagée, nous ne pouvions donc pas voir l’Adriatique qui est visible habituellement. Malgré cela, nous avons apprécié le panorama qui restait grandiose.

Pour redescendre, nous avons contourné par la droite les escaliers du mausolée et avons emprunté un sentier qui nous a permis de continuer à profiter de la vue. Avant d’arriver à ce sentier vous passerez sur une étendue avec de nombreux cairns. Nous y avons d’ailleurs construit le nôtre afin de laisser notre trace éphémère au Mont Lovćen !

A une vingtaine de minutes en voiture du mausolée, se trouve la petite ville de Cetinje où nous avons déjeuné. C’est l’ancienne capitale historique du Monténégro et où le président actuel a sa résidence principale.

L’intérêt principal de Cetinje sont son monastère orthodoxe serbe et ses musées (musée de la monnaie et de l’ethnographie par exemple). Le monastère est un bel édifice et accueille notamment les reliques de Petar II Petrović-Njegoš. A côté se trouve une petite église et comme le monastère, leurs intérieurs sont tapissés de fresques aux couleurs chatoyantes.

Nous avons déjeuné à l’hôtel Gradska Cetinje qui nous a attirés avec sa belle terrasse.

Cetinje n’est pas un incontournable de la région donc si vous manquez de temps, vous pouvez tracer votre route.

La péninsule de Luštica et Herceg Novi

Au sud des bouches de Kotor se trouvent la péninsule de Luštica et la ville d’Herceg Novi.

La péninsule de Luštica

Cette péninsule se situe à l’entrée des bouches de Kotor et c’est ici que vous trouverez certaines des plages les plus paradisiaques du Monténégro. Cela peut être un bon arrêt si vous atterrissez à Tivat et non pas à Podgorica.

Vous pourriez alors élire domicile dans le charmant village de Rose. Il serait le plus ancien village de la baie de Kotor, où à l’époque, les navires étrangers et nationaux étaient approvisionnés en nourriture et autres produits de première nécessité.

Par manque de temps, nous n’avons pas pu y aller mais des amis ayant visité le Monténégro en 2022 comme nous, ont cette péninsule.

Herceg Novi

Située à l’entrée ouest de la baie et au pied du Mont Orjen, cela en fait une étape intéressante si vous venez de la Croatie. A Herceg Novi, vous pourrez visiter la vieille ville ainsi que la forteresse Kanli Kula où des spectacles nocturnes ont lieu, ou encore le monastère de Savina qui date du 11ème siècle et vous offrira une vue splendide sur la baie.

Où se baigner à Kotor ?

Kotor Beach près de vieille ville de Kotor

Il y a peu de plages accessibles à pied à partir de la ville de Kotor, elles sont éparpillées dans la baie. Nous sommes donc allés plusieurs fois à Kotor Beach qui se situe à 5 minutes à pied de la vieille ville de Kotor. Cette plage est divisée entre plage publique et plage privée où il est possible de louer un transat pour 15 euros à deux. Il y a des cabines de plage gratuites où se changer, ce qui est très pratique après une balade dans la vieille ville.

Attention, comme dans toute la baie, il y a pas mal de cailloux et rochers dans l’eau. Embarquez donc vos chaussons de plage pour plus de confort!

Si vous longez la côte en remontant vers le nord, vous tomberez sur de minuscules plages de deux ou trois places ou sur des pontons. Ces endroits sont assez prisés donc il est difficile d’y trouver une place pour sa serviette.

En vous dirigeant vers la plage, vous passerez d’ailleurs devant la piscine municipale en plein air, où s’entraîne l’équipe locale de waterpolo. Basée directement dans l’eau de la baie, cette piscine offre une vue unique en son genre !

piscine de kotor
piscine municipale de kotor

Où manger à Kotor ?

Il y a une multitude de restaurants dans la vieille ville de Kotor. Voici ceux que nous pouvons recommander :

Le Galion

Le Galion c’est LE restaurant à faire si vous voulez avoir une belle vue sur les montagnes qui bordent Kotor car le restaurant bénéficie d’une grande terrasse au-dessus de l’eau. En fin de journée, vous pourrez même assister à un joli coucher de soleil sur la baie.

C’est un restaurant de poisson et fruits de mer qui peut être caractérisé de semi-gastronomique donc il faut prévoir un budget plus élevé que la moyenne. Pour deux plats, comptez environ entre 25 et 35 euros par personne (voire plus pour le homard par exemple).

Nous avons trouvé que la cuisine était bonne mais le personnel un petit peu guindé, et la vue très jolie. Une expérience globalement agréable !

restaurant galion kotor
restaurant kotor

Milky

Nous étions en quête d’un repas simple à Kotor et Mily nous a tapé dans l’œil. Cette petite crêperie est située dans une ruelle calme proche de la place Pjaca od Kina.

J’avais envie de fraîcheur et j’ai donc choisi une salade grecque et Paul-Louis… une crêpe panée (lui n’avait visiblement pas du tout envie de fraîcheur). J’étais franchement dubitative quant à ce choix et pourtant, cela s’est avéré bon.

A la carte vous trouverez également des crêpes salées et sucrées classiques, des viandes, des poissons et salades.

Moritz Eis

Alerte pépite ! Moritz Eis est un glacier artisanal qui produit des glaces 100% naturelles et qui utilise des produits locaux. En plus de bien présenter sur le papier, les glaces sont exquises.

Il y a environ 10 choix de parfums qui vont plutôt de l’original au classique : orange-gingembre, citron-charbon, amande, poire-prune, citron-menthe, chocolat intense, pistache, vanille, framboise…

Citron-charbon est vraiment à tester, très surprenant et rafraîchissant.

Quand se rendre à Kotor et combien de temps ?

Nous vous conseillons de rester au minimum 2 jours à Kotor, idéalement 3 jours au cours de votre voyage.

Il fait très chaud en août et juillet, mais la proximité de la plage rend la chaleur supportable. D’un point de vue fréquentation, les mois de juillet et août sont les plus touristiques mais cela ne nous a pas non plus paru désagréable.

Où dormir à Kotor ?

Déjà, Kotor est la ville où il faut loger parmi toutes les villes de la baie. Vous trouverez facilement un logement, il y a beaucoup de choses à découvrir et il y a tout ce dont vous avez besoin en termes de restaurants et bars.

Sortir de la vieille ville est judicieux si vous souhaitez un peu de calme lorsque la nuit la ville s’anime. Nous avons logé à Feniks Apartmani, un appartement agréable et fonctionnel à 5 minutes à pied de la vieille ville et avec un parking (important dans une ville où la majorité des parkings sont payants !).

Si vous préférez loger dans la vieille ville, on peut vous recommander les D&Sons Apartments, situés dans une authentique maison de Kotor.

Enfin, si vous voulez plutôt être loin de la foule et avoir une expérience un peu plus romantique, Apartment Nora pourrait vous convenir. A deux kilomètres de Kotor, cet appartement offre une très jolie vue depuis le balcon sur la baie, que vous pourrez rejoindre depuis le sentier privé.

Comment se rendre à Kotor ?

Si vous souhaitez visiter exclusivement Kotor le temps d’un long week-end, le plus simple est d’arriver depuis l’aéroport de Tivat, à environ 10 kilomètres des Bouches de Kotor. Depuis l’aéroport, vous pouvez prendre un bus qui vous amènera jusqu’à la ville. Le trajet dure environ 15 minutes et coûte entre 2 et 3 euros. Vous pouvez retrouver tous les horaires ici.

Si vous visitez Kotor à l’occasion d’un séjour en Croatie, vous pouvez venir en voiture. La ville se trouve à 90 kilomètres, soit entre 2 et 3 heures de route de Dubrovnik. Le trajet se fait très bien en voiture, des bus sont aussi disponibles pour un prix de 25€ (informations ici).

Si vous intégrez Kotor en tant qu’étape d’un road trip au Monténégro, alors vous allez certainement arriver depuis l’aéroport de Podgorica. Celui-ci est à environ 90 kilomètres. Toutefois, si votre trajet le permet, on vous conseille d’arriver à Kotor depuis le Durmitor car la route qui relie ces deux points est vraiment magnifique. Pour la location de voiture au Monténégro, on a rédigé tout un guide avec nos conseils ici.

On espère que cet article vous aura donné envie de découvrir les superbes Bouches de Kotor, qui ont été un vrai coup de cœur pour nous durant notre séjour au Monténégro !