Skip to main content

Copenhague est une ville riche en activités culturelles. Connue pour son histoire dense, son art de vivre hygge, son sens du design et classée comme la ville où les habitants sont les plus heureux, la capitale danoise attire chaque année de nombreux touristes.

Alors que faire et que voir à Copenhague ? Quels monuments et quartiers privilégier le temps d’un weekend ? Comment partir à la découverte du fameux hygge, cet art de vivre typique ? Et où trouver la meilleure vue sur Copenhague ? Autant de questions essentielles auxquelles nous répondons ici !

Et si vous passez un long weekend à Copenhague, retrouvez notre itinéraire de trois jours dans la capitale danoise.

1. Nyhavn et ses maisons colorées

Le quartier de Nyhavn est LA carte postale de Copenhague, réputé pour ses maisons colorées au bord de l’eau. Construit au XVIIe siècle pour être le port commercial de la ville, Nyhavn (littéralement “nouveau port”) accueillait les marins du monde entier qui faisaient étape dans la ville pour profiter des pubs et des marchandes d’amour de la rue.

Aujourd’hui les marins sont partis, mais les pubs sont restés et attirent de nombreux touristes. Et il est difficile de résister à l’envie de prendre une pause sur les terrasses qui s’étalent sur le côté ensoleillé de Nyhavn, aux pieds des maisons colorées.

Nyhavn est toujours utilisé comme port pour les bateaux de plaisance et sert de départ aux nombreuses croisières sur les canaux de Copenhague. Vous y trouverez également les anciennes maisons du fameux conteur danois, Andersen, qui a vécu dans les maisons n°18, 20 et 67.

2. Les Jardins de Tivoli

Ce parc d’attractions est le deuxième plus ancien parc d’attractions du monde, ouvert en 1843. Ce parc attire chaque année énormément de visiteurs qui viennent profiter des manèges et de l’atmosphère unique du parc.

Ces jardins ont d’ailleurs inspiré Walt Disney, d’après la légende. Au cœur du succès du parc : les montagnes russes en bois et son gigantesque carrousel, qui ont fait du parc le lieu le plus touristique du pays.

les jardins de Tivoli de Copenhague
Photo : Martin Heiberg – Copenhagen Media Center

3. La ville libre de Christiania

Christiania est un lieu unique en Europe. Il s’agit d’une ville libre, auto-gérée, établie dans le quartier de Christianshavn.

Son histoire commence dans les années 70 lorsque des familles danoises s’installent dans une parcelle de terrain que les militaires venaient d’abandonner. Leur objectif : vivre loin des lois établies par la société. Au fil des années, Christiania passe d’une population de quelques excentriques à celle d’une véritable ville dans la ville. Aujourd’hui, plus de mille personnes vivent dans la ville libre.

Une particularité du quartier est qu’il est possible d’y acheter librement du cannabis (pas légal, mais possible). Cela se passe dans la fameuse Pusher Street, où de nombreux vendeurs cagoulés tiennent des stands de fortune pour échanger pochons et joints contre quelques couronnes danoises. Une vision assez surprenante qui explique une des règles du quartier : il est interdit d’y prendre des photos.

Christiania est un quartier où il fait bon de se promener, marchant à la découverte des habitations, bars, échoppes et autres restaurants construits et tenus par les locaux. Les amateurs de street art y apprécieront toutes les œuvres qui décorent les murs des maisons et des hangars. De nombreuses terrasses vous inviteront à vous asseoir et profiter de l’ambiance du quartier autour d’une bière.

4. Indre By et le Quartier Latin

Indre By désigne le centre-ville historique de Copenhague et est collé au Quartier Latin (Latinerkvarteret). En remontant ainsi Stroget, l’artère commerçante de la ville jusqu’à la place Amagertorv et sa fontaine aux cigognes, vous vous offrez une balade dans le Copenhague du Moyen-Âge.

place de grabrodretorv à copenhague

Durant votre balade, ne manquez pas :

  • Snaregade et Magstraede, deux ruelles qui témoignent du Copenhague du XVIIe siècle.
  • Huset, un centre culturel qui héberge un bar à jeux de société, un espace d’exposition, une salle de concert ou encore un lieu de projection sur les différents étages et dont les escaliers à eux seuls valent la visite.
  • Gråbrødretorv, aussi appelée la place des Frère-Gris et toutes les maisons colorées qui la bordent.

5. La Place d’Amalienborg

Entourée de quatre palais rococo édifiés en 1751, servant de résidence d’hiver à la famille royale, la place octogonale d’Amalienborg est un des lieux les plus visités de Copenhague. En effet, c’est ici que vous pourrez assister à la relève de la garde, défilant devant la statue équestre de Frédéric V au centre de la place.

Cette place est aussi réputée pour son emplacement qui offre une perspective de l’Opéra jusqu’à l‘Église de Marbre (Marmorkirken). Cette église de Marbre est probablement le monument le plus impressionnant de la ville. L’extérieur est particulièrement marquant, avec sa coupole inspirée par celle de Saint-Pierre de Rome.

6. La Tour Ronde

La Rundetårn, ou Tour Ronde, est haute de 35 mètres et a la particularité d’avoir une rampe en guise d’escalier. Encore utilisée par les astronomes pour observer les étoiles, cette Tour Ronde est le plus ancien observatoire d’Europe, édifié au XVIIe siècle.

Pour visiter ce bâtiment et profiter de la vue sur la ville, cela vous coûtera 25 couronnes (environ 3,40 €).

7. La montée du clocher de l’église Saint-Sauveur

Mais à notre sens la meilleure vue sur Copenhague s’observe depuis le haut du clocher de l’église Saint-Sauveur. Vous pourrez difficilement la manquer, avec sa flèche en spirale noire et dorée.

Pour profiter de la vue, il vous faudra monter 150 marches. La montée est plutôt simple et même agréable car une partie se fait à l’extérieur autour de la flèche. En haut, la vue est vraiment grandiose et permet de se rendre compte de toute l’étendue de la ville.

8. La Bibliothèque Royale de Copenhague

Parmi les plus beaux bâtiments de la ville se trouve sans aucun doute la Bibliothèque Royale de Copenhague. Surnommé le Diamant Noir pour ses grandes façades penchées au-dessus de l’eau, cet édifice se remarque de loin.

N’hésitez pas à y rentrer, l’entrée est libre et vaut le détour. Son hall d’entrée gigantesque accueille une boutique, un café et des salles d’exposition. Prenez les escaliers pour monter jusqu’au dernier étage pour une vue sur toute la bibliothèque, ses passerelles, ses salles d’études et le port, visible depuis l’immense façade de verre. Il fallait au moins cela pour accueillir les 2 millions et demi de livres de la collection.

Le Diamant Noir est relié à la partie ancienne de la bibliothèque par deux pontons extérieurs. Toute en pierre, cette bibliothèque royale nous plonge droit dans un film. Ne manquez pas non plus les jardins de la bibliothèque royale, pleins de charme avec leur fontaine et leurs chaises colorées.

Le café de la bibliothèque vaut aussi le détour. Il propose du très bon café et des pâtisseries locales, dont de délicieux tiberkes, ces petits pains remplis de crème d’amande et recouverts de graines de pavot.

9. Les serres du Jardin botanique

Créé par le roi Christian IV en 1600, le jardin botanique de Copenhague compte aujourd’hui plus de 13 000 espèces. Étendu sur une superficie de 10 hectares, c’est une vraie bouffée d’air frais en plein cœur de la ville.

L’attraction principale : les majestueuses serres en verre et fer forgé blanc. Ce sont au total 27 serres, qui abritent orchidées, cactées et succulentes. Le clou du spectacle est la serre des palmiers, Palmhuset, haute de 20 mètres et ayant pour résident un palmier vieux de presque deux millénaires ! Avec son double escalier en fer forgé, les visiteurs peuvent même profiter d’une vue du haut de la serre.

10. La statue de la petite sirène

Cet article ne serait pas complet sans mentionner l’emblème de la ville. Créée en 1913 par le sculpteur Edvard Eriksen, cette statue s’inspire directement du conte d’Andersen.

la petite sirène de copenhague

En toute franchise, la statue de la petite sirène n’a visuellement rien d’exceptionnel. Elle est de petite taille et sera sûrement assaillie par les touristes lors de votre visite. Si vous avez du temps devant vous, allez voir sa surprenante voisine, la petite sirène génétiquement modifiée, située à quelques minutes de la “vraie” petite sirène sur le quai Langelinie.

11. Découvrir Copenhague à vélo

Activité incontournable lors de votre visite, la balade à vélo est une vraie institution à Copenhague. Les pistes cyclables sont larges et nombreuses, faisant de la capitale un endroit très agréable pour pédaler.

Il y a des agences de location de vélo à chaque coin de rue ainsi que des vélos en libre service via Donkey Republic, l’option que nous avons choisie. Pour environ 15 €, nous avons pu louer un vélo pendant 24 heures, qui se verrouillait grâce à l’application mobile et au Bluetooth de notre téléphone.

C’est une expérience à part entière et une autre façon de découvrir la ville, qui vous permettra d’atteindre des quartiers plus éloignés du centre-ville comme Norrebro.

12. Manger un (ou plusieurs) smørrebrød

Les smørrebrøds, c’est la spécialité danoise. Ces petites tartines, composée d’une tranche de pain de seigle sur laquelle on ajoute de la charcuterie, du poisson ou du fromage, se trouvent partout dans la ville.

Le meilleur endroit pour en déguster : la Torvehallerne. Dans ce marché couvert, vous trouverez plusieurs stands : pâtisseries, boulangeries, hamburgers et les fameux smørrebrøds ! Et en dessert, ne passez pas à côté d’une autre spécialité locale, les Flødeboller, sucrerie à base de meringue et de chocolat que vous trouverez au stand de Glean.

13. Se poser dans un café hygge

A Copenhague, vous aurez envie de pousser la porte de tous les cafés et restaurants que vous croiserez, pour admirer la décoration intérieure et vous lover dans un de leur fauteuil. En cause : le hygge, cet art de vivre qui permet aux danois de rester positif lors de leurs longs hivers.

Caractérisée par des fauteuils confortables, une décoration intérieure soignée composée de beaux livres et de tapis chauds, l’esthétique hygge se ressent dans de nombreux cafés de la ville, comme The Coffee Collective, Kompa 9 ou encore Seks Bakery & Eatery.

14. Faire les boutiques sur Stroget

Un weekend à Copenhague ne serait pas vraiment complet s’il n’impliquait pas un peu de lèche-vitrine. Entre les boutiques de vêtements et de design, vous aurez de quoi faire !

Parmi les boutiques de cet artère commerçante qui valent le détour, nous pouvons citer :

  • Illums Bolighus, pour décorer votre intérieur façon hygge,
  • Georg Jensen, pour les arts de la table
  • Hay House, pour du mobilier scandinave.

(Malheureusement, les prix ne sont pas très hygge).

Mention spéciale aussi à la boutique Lego et son grand dragon, incontournable lorsque l’on visite le pays qui a vu naître la marque aux petites briques.

lego village à copenhague

15. Boire une bière locale

Les danois ne sont pas bons qu’en cafés, ils produisent aussi de très bonnes bières ! On pense ainsi forcément à Carlsberg, dont la brasserie figure aussi parmi les visites à faire à Copenhague. L’éléphant de la marque est d’ailleurs visible à de nombreux endroits dans la ville.

De notre côté, nous avons privilégié les bières de la brasserie Mikkeller. Moins connues que celles de Carlsberg, les bières de cette brasserie locale méritent d’être découvertes si vous ne les connaissez pas déjà.

Le Bar Mikkeller a d’ailleurs été élu meilleur bar de Copenhague en 2016, et on y a adoré l’intérieur intimiste où les tables sont éclairées à la bougie.

Et pour vous, quels sont les incontournables de la ville ? Faites-le nous savoir dans les commentaires ! Pour aller plus loin, retrouvez notre sélection des 15 lieux insolites de Copenhague.